La bourse ferme dans 6 h 40 min
  • CAC 40

    5 382,21
    -77,41 (-1,42 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 476,30
    -60,08 (-1,70 %)
     
  • Dow Jones

    30 303,17
    -633,83 (-2,05 %)
     
  • EUR/USD

    1,2117
    +0,0006 (+0,05 %)
     
  • Gold future

    1 841,60
    -7,30 (-0,39 %)
     
  • BTC-EUR

    25 924,34
    -203,03 (-0,78 %)
     
  • CMC Crypto 200

    631,95
    +4,29 (+0,68 %)
     
  • Pétrole WTI

    52,31
    -0,54 (-1,02 %)
     
  • DAX

    13 331,66
    -288,80 (-2,12 %)
     
  • FTSE 100

    6 442,98
    -124,39 (-1,89 %)
     
  • Nasdaq

    13 270,60
    0,00 (0,00 %)
     
  • S&P 500

    3 750,77
    -98,85 (-2,57 %)
     
  • Nikkei 225

    28 197,42
    -437,79 (-1,53 %)
     
  • HANG SENG

    28 550,77
    -746,76 (-2,55 %)
     
  • GBP/USD

    1,3641
    -0,0050 (-0,37 %)
     

Coronavirus: l'OCDE revoit largement à la baisse ses prévisions de croissance en France

·2 min de lecture
Coronavirus: l'OCDE revoit largement à la baisse ses prévisions de croissance en France

Le coronavirus va freiner très fortement l'économie mondiale en 2020, selon l'OCDE, qui a ramené lundi sa prévision de croissance planétaire de 2,9% à 2,4%, et mis en garde contre un scénario encore plus noir si l'épidémie devait s'aggraver.

Cette année, la croissance de la France est réduite de 0,3 point, à respectivement 0,9%, tandis que l'Italie, principal foyer de Covid-19 en Europe, perd 0,4 point et aura une croissance nulle. La zone euro devrait ainsi afficher une croissance de 0,8% en 2020 (-0,3 point).

De son côté, la Chine, locomotive mondiale depuis trois décennies, verra son PIB amputé de 0,8 point de pourcentage à 4,9%, entraînant dans son sillage toutes les grandes économies, avertit l'Organisation de coopération et de développement économiques.

Les Etats-Unis résistent mieux avec une révision limitée à 0,1 point et une hausse prévue du Produit intérieur brut (PIB) de 1,9%.

En attente de "mesures efficaces"

"La contraction de la production en Chine a eu des effets dans le monde entier, témoignant de l'importance croissante de la Chine dans les chaînes d'approvisionnement mondiales et sur les marchés des matières premières", explique l'organisation internationale basée à Paris.

Une perte d'un demi-point de pourcentage pour la croissance mondiale repose sur "l'hypothèse que le pic épidémique sera atteint en Chine au premier trimestre 2020 et que dans les autres pays, l'épidémie se révélera plus modérée...

Lire la suite sur BFM Business

A lire aussi