La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 569,16
    -97,10 (-1,46 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 083,37
    -74,77 (-1,80 %)
     
  • Dow Jones

    33 290,08
    -533,37 (-1,58 %)
     
  • EUR/USD

    1,1865
    -0,0045 (-0,38 %)
     
  • Gold future

    1 763,90
    -10,90 (-0,61 %)
     
  • BTC-EUR

    29 969,79
    -2 002,59 (-6,26 %)
     
  • CMC Crypto 200

    888,52
    -51,42 (-5,47 %)
     
  • Pétrole WTI

    71,50
    +0,46 (+0,65 %)
     
  • DAX

    15 448,04
    -279,63 (-1,78 %)
     
  • FTSE 100

    7 017,47
    -135,96 (-1,90 %)
     
  • Nasdaq

    14 030,38
    -130,97 (-0,92 %)
     
  • S&P 500

    4 166,45
    -55,41 (-1,31 %)
     
  • Nikkei 225

    28 964,08
    -54,25 (-0,19 %)
     
  • HANG SENG

    28 801,27
    +242,68 (+0,85 %)
     
  • GBP/USD

    1,3809
    -0,0115 (-0,83 %)
     

Coronavirus: L'Inde franchit le seuil des 250.000 morts

·1 min de lecture
CORONAVIRUS: L'INDE FRANCHIT LE SEUIL DES 250.000 MORTS

BANGALORE, Inde (Reuters) - L'Inde a franchi mercredi le cap des 250.000 morts dus au COVID-19, selon le bilan officiel, après un nouveau record quotidien de décès, à 4.205, et près de 350.000 nouveaux cas de contamination enregistrés en 24 heures.

Les experts estiment que ces chiffres officiels fournis par le ministère de la Santé sous-estiment fortement l'impact sanitaire de la pandémie dans le pays de 1,4 milliard d'habitants et que le nombre de cas et de décès pourrait être cinq à dix fois plus élevé.

La courbe des contaminations semble quelque peu s'aplatir mais la baisse du nombre de nouveaux cas quotidiens sera probablement très lente, a averti Shahid Jameel, l'un des plus éminents virologues indiens.

"Il est encore trop tôt pour dire que nous avons atteint le pic", a-t-il dit au journal Indian Express. "Il y a des signes montrant que le nombre de cas pourrait atteindre un plateau mais il ne faut pas oublier que c'est un très haut plateau. Nous semblons avoir atteint un plateau à environ 400.000 cas par jour."

Le nombre de décès actuellement dénombrés en Inde en raison du COVID représente un tiers du nombre total de décès enregistré dans le monde.

Les hôpitaux et les morgues sont saturés et le pays fait face à une pénurie de médicaments et d'oxygène.

La brutalité de la deuxième vague épidémique s'est étendue des villes aux zones rurales, où les habitants manquent de bois pour procéder aux crémations des corps, comme le veut la tradition hindouiste.

(Anuron Kumar Mitra et Manas Mishra; version française Jean-Stéphane Brosse, édité par Blandine Hénault)

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles