La bourse est fermée

Coronavirus : l’or reste-t-il une bonne protection pour l’investisseur ?

Dans le contexte actuel très anxiogène et alors que les actions subissent une forte correction, certains investisseurs cherchent à protéger leur épargne en ayant recours aux actifs dits refuges. Depuis son pic du 24 février, la performance de l’or peut paraître décevante, le précieux métal affichant une performance négative sur la semaine écoulée. L’or aurait-il perdu son rôle protecteur pour les portefeuilles d’investissement ? Décryptage.

La situation sur les marchés continue de se dégrader devant l’incertitude que le développement du coronavirus fait peser sur la croissance économique mondiale. Avec une correction qui dépasse les 10% depuis le début de la semaine sur la plupart des grands indices boursiers, les investisseurs sont à la recherche de protection pour leur capital, poussant à la baisse les taux d’intérêt et renforçant les devises fortes (yen, franc suisse). Cependant, l’or, considéré par beaucoup comme une valeur refuge dans les phases de stress de marché a réalisé une performance décevante, enregistrant même une baisse sur les dernières séances de la semaine écoulée.

>> A lire aussi - L’or, une valeur refuge dont il faut se méfier ?

Cette correction trouve son explication dans des éléments techniques et pourrait se poursuivre encore quelques jours. D’abord, le début de semaine précédente a marqué l’expiration des options sur l’or aux Etats-Unis. Ce phénomène a semble-t-il entraîné des ventes sur les contrats à terme dans le but de pousser le cours de l’or sous le niveau charnière de 1.650 dollars l’once sur lequel des positions importantes étaient ouvertes. On a ainsi vu lundi 24 février en fin de séance un ordre de vente de 3 milliards de dollars passer sur le marché.

Les mécanismes de marché ont ensuite maintenu la pression sur les cours du métal jaune. En effet, la chambre de compensation des transactions sur les marchés à terme sur les métaux précieux (CME) a annoncé ce jeudi dernier une remontée des appels de marge sur le marché de l’or. C’est une mesure

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Médicaments, remboursements… ce qui change pour votre santé en 2020, les ruptures conventionnelles ont le vent en poupe... Le flash éco du jour
Lancement d'une plateforme de streaming sportif dans 200 pays
Le PSG se lance maintenant dans la vente de voyages
Alerte job de rêve : testez des villas de luxe à travers le monde
Il pirate le site d'une compagnie aérienne et s'offre un voyage à New York avec trois amis