La bourse est fermée

Le coronavirus enterre le dogme budgétaire de l'Allemagne, qui lance un vaste plan de prêts

1 / 2

Le coronavirus enterre le dogme budgétaire de l'Allemagne, qui lance un vaste plan de prêts

Le coronavirus a fait plier le dogme budgétaire allemand qui impose un budget fédéral à l'équilibre ("Schwarze Null") depuis 2014.

Il y a deux semaines, la chancelière Angela Merkel préparait le terrain: "Il s'agit d'une situation extraordinaire, nous ferons ce qui est nécessaire. (...) Nous le ferons pour que nous puissions nous sortir de cette situation et, après coup, nous verrons ce que cela a signifié pour notre budget".

822 milliards de prêt


Le gouvernement allemand a ainsi adopté lundi un ensemble de mesures de plusieurs centaines de milliards d'euros, inédit depuis la Deuxième guerre mondiale, visant à atténuer les effets de l'épidémie de nouveau coronavirus sur son économie.

Selon un projet de loi dont l'AFP s'était procuré samedi une copie, le gouvernement prévoit de mettre un total de 822 milliards d'euros de prêts à disposition pour aider les entreprises et les salariés à faire face aux conséquences économiques de la pandémie.

Etant donné la "situation d'urgence exceptionnelle" que traverse l'Allemagne, le gouvernement d'Angela Merkel a aussi décidé, pour aider à financer les mesures, d'emprunter de l'argent, ce qui ne s'était plus vu dans ce pays depuis 2013.

Depuis cette date, l'Allemagne, la première économie européenne, très à cheval sur l'orthodoxie budgétaire, a toujours dégagé des excédents. Elle a réaffirmé ce lundi son intention de s'endetter. Ce paquet prévoit notamment des aides massives...

Lire la suite sur BFM Business

A lire aussi