La bourse est fermée

Coronavirus : les escroqueries aux masques explosent au Royaume-Uni

Certains ne reculent devant rien pour escroquer des personnes. La panique liée à l’épidémie de coronavirus est une aubaine pour des personnes sans scrupule. Reuters révèle que les cas d’escroqueries se multiplient ces derniers jours au Royaume-Uni. Depuis le début du mois de février, des victimes se seraient fait escroquer au total près de 800.000 livres, soit environ 925.000 euros. Il n’est pas précisé combien de personnes pourraient être concernées.

Les techniques sont bien rodées et connues, mais continuent de se révéler efficaces : les escrocs proposent des équipements, comme des masques, qui n’existent pas, ou envoient des mails de phishing liés au virus. Des personnes se font néanmoins avoir, payent pour ces équipements fantômes ou entrent des informations financières après avoir ouvert ces mails. Certains courriers électroniques affichent le logo de l’Organisation mondiale de la santé ou d’agences de santé locales, promettant, moyennant paiement, de fournir par exemple une liste des personnes infectées par le coronavirus aux alentours.

>> Lire aussi - Coronavirus : le pic de l'épidémie est-il proche ? Notre graphique pour mieux comprendre

15.000 euros pour des masques "fantômes"

Une victime a par exemple payé pour 15.000 euros de masques de protection, qu’elle n’a évidemment jamais reçus… Au total, le National Fraud Intelligence Bureau aurait déjà identifié 21 cas de fraudes concernant le coronavirus. Dans Metro UK, la police britannique distille des conseils pour éviter de se faire escroquer. Les habitants sont appelés à ne pas cliquer sur des liens ou des pièces jointes dans des mails suspects demandant des détails personnels et financiers notamment. Mais alors que de plus en plus de personnes se tournent vers les achats en ligne pour obtenir du gel hydroalcoolique ou des masques en raison des rayons vides des magasins, les escroqueries de ce genre pourraient se multiplier. Que ce soit au Royaume-Uni ou ailleurs dans le monde.

>> Lire aussi - Coronavirus : désormais

(...) Cliquez ici pour voir la suite

TGV, Intercités… la SNCF offre reports et annulations sans frais en raison du coronavirus
Locataires, comment convaincre votre bailleur de faire des travaux ?
Suivisme : pourriez-vous devenir un bourreau, un mouton ou un sadique ?
Un vol Easyjet détourné pour suspicion de coronavirus à bord
Les vacances de luxe de Boris Johnson font l’objet d’une enquête au Royaume-Uni