La bourse ferme dans 4 h 29 min

Coronavirus : une entreprise fabriquant des masques respiratoires pourrait bientôt faire son entrée en bourse

La société italienne GVS a déjà vendu depuis le début de l'année 2020 plus de masques que durant toute l'année 2019. L'entreprise fait partie des rares groupes italiens à ne pas avoir souffert de l'épidémie.

Alors que la France entre actuellement dans une crise humanitaire et financière de grande ampleur, un fabricant italien de masques respiratoires pourrait bien tirer son épingle du jeu et s'enrichir au milieu du chaos. En effet, comme le rapport BFM Bourse, cette entreprise italienne de taille intermédiaire songe sérieusement à entrer en bourse. La société GVS aurait déjà mandaté des banques d'affaires afin de piloter son processus d'introduction en bourse possiblement dès le mois d'avril si les conditions le permettent, selon le Wall Street Journal.

Il faut dire que la société GVS fondée en 1979, et initialement consacrée à la production de filtres médicaux pour le traitement du sang, s'est peu à peu diversifiée dans des dispositifs filtrants pour de larges applications. Elle est même parvenue à devenir aujourd'hui un des leaders mondiaux dans la fabrication de filtres. Le fabricant italien produit désormais des filtres dans les secteurs automobile, médical, pharmaceutique, industriel ou électro-ménager. 

En 40 ans d'existence, le groupe GVS est parvenu à atteindre un chiffre d'affaires de 203 millions d'euros en 2018, avec une production de plus de 1,6 milliard d'articles vendus dans 60 pays. 94% de ses ventes étant réalisées à l'export, la crise sanitaire mondiale sans précédent que rencontrent la plupart des pays devrait continuer à faire sa fortune. 

Alors que les pays comme la France réquisitionnent les masques pour les personnels hospitaliers face aux gens qui se ruent sur les masques chirurgicaux, la demande devrait être grandissante pour la société dans les semaines ou mois à venir. Selon le Wall Street Journal, le directeur général de GVS a déjà vendu depuis le début de l'année 2020 plus de masques que durant toute l'année 2019. L'entreprise fait partie des rares sociétés italiennes a ne pas avoir souffert de l'épidémie de coronavirus qui

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Ce contenu peut également vous intéresser :