Marchés français ouverture 8 h 55 min
  • Dow Jones

    30 814,26
    -177,24 (-0,57 %)
     
  • Nasdaq

    12 998,50
    -114,10 (-0,87 %)
     
  • Nikkei 225

    28 242,21
    -276,97 (-0,97 %)
     
  • EUR/USD

    1,2079
    -0,0006 (-0,05 %)
     
  • HANG SENG

    28 862,77
    +288,91 (+1,01 %)
     
  • BTC-EUR

    30 255,82
    +637,60 (+2,15 %)
     
  • CMC Crypto 200

    708,54
    -26,60 (-3,62 %)
     
  • S&P 500

    3 768,25
    -27,29 (-0,72 %)
     

Coronavirus: Les enquêteurs de l'OMS attendus en Chine jeudi, dit Pékin

·1 min de lecture

Une équipe d'experts de l'OMS doit se rendre en Chine à partir de jeudi afin d'enquêter sur les origines de la pandémie de coronavirus.

L'équipe d'experts internationaux de l'Organisation mondiale de la santé (OMS) chargés d'enquêter sur les origines de la pandémie de coronavirus arrivera en Chine jeudi, ont annoncé lundi les autorités chinoises.

La délégation de l'OMS, composée de dix experts, devait initialement arriver début janvier pour entamer ses travaux mais Pékin n'avait pas transmis toutes les autorisations nécessaires, un retard que le ministère chinois des Affaires étrangères a attribué à un "malentendu". Dans le communiqué annonçant que les experts de l'OMS arriveraient le 14 janvier, la Commission nationale chinoise de la santé n'a donné aucune précision sur l'itinéraire de la délégation.

Pékin propose un récit alternatif

La Chine a été accusée d'avoir dissimulé l'apparition du nouveau coronavirus, une démarche qui a retardé la mise en place de premières mesures et permis au virus de se propager après avoir été détecté fin 2019 à Wuhan, ville du centre du pays.

Les Etats-Unis ont appelé par le passé au lancement d'une enquête "transparente" menée par l'OMS, dénonçant la volonté de la Chine de voir ses propres scientifiques mener la première phase de recherches préliminaires. En prévision de l'arrivée de l'équipe de l'OMS, Pékin a semblé vouloir proposer un récit alternatif sur l'origine de la pandémie, le chef de la diplomatie chinoise Wang Yi évoquant "un nombre croissant d'études" indiquant que le coronavirus était apparu dans plusieurs régions.

(Avec Reuters)

Retrouvez cet article sur challenges.fr

A lire aussi