La bourse ferme dans 1 h 27 min
  • CAC 40

    6 638,33
    +15,74 (+0,24 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 170,81
    +0,94 (+0,02 %)
     
  • Dow Jones

    34 651,30
    -100,02 (-0,29 %)
     
  • EUR/USD

    1,1759
    -0,0012 (-0,11 %)
     
  • Gold future

    1 749,90
    -6,80 (-0,39 %)
     
  • BTC-EUR

    40 260,89
    -472,85 (-1,16 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 201,52
    -24,02 (-1,96 %)
     
  • Pétrole WTI

    71,87
    -0,74 (-1,02 %)
     
  • DAX

    15 596,59
    -55,16 (-0,35 %)
     
  • FTSE 100

    7 021,16
    -6,32 (-0,09 %)
     
  • Nasdaq

    15 099,44
    -82,48 (-0,54 %)
     
  • S&P 500

    4 450,88
    -22,87 (-0,51 %)
     
  • Nikkei 225

    30 500,05
    +176,71 (+0,58 %)
     
  • HANG SENG

    24 920,76
    +252,91 (+1,03 %)
     
  • GBP/USD

    1,3773
    -0,0023 (-0,17 %)
     

Coronavirus: Contrat UE/GSK sur la commande d'un traitement prometteur

·1 min de lecture
CORONAVIRUS: CONTRAT UE/GSK SUR LA COMMANDE D'UN TRAITEMENT PROMETTEUR

BRUXELLES (Reuters) - L'Union européenne a signé un contrat avec GlaxoSmithKline portant sur la fourniture de jusqu'à 220.000 doses du traitement prometteur du COVID-19 à base d'anticorps monoclonaux sotrovimab développé par le laboratoire britannique, a annoncé mercredi la Commission européenne.

Ce traitement, à base de copies d'anticorps dirigés contre le virus SARS-CoV-2 obtenues par génétique, peut être utilisé chez les patients ayant développé une forme légère à modérée de COVID-19 après avoir été contaminés par le coronavirus SARS-CoV-2 et ne nécessitant pas de supplémentation en oxygène.

Ce traitement n'a pas encore été autorisé dans l'UE mais une analyse est en cours au niveau de l'Agence européenne des médicaments (AEM).

Selon l'exécutif européen, ce contrat a été signé par 16 des 27 Etats membres.

En France, un peu plus de 1.000 patients avaient bénéficié fin mai de traitements à base d'anticorps monoclonaux, selon l'Agence nationale de sécurité du médicament (ANSM).

Celle-ci a accordé mi-mars deux autorisations temporaires d'utilisation à deux bithérapies à base d'anticorps monoclonaux (celle du laboratoire suisse Roche et celle de Lilly France) pour les patients adultes à risque de développer une forme grave de COVID-19.

(Reportage Francesco Guarascio, avec la contribution de Myriam Rivet à Paris, édité par Jean-Stéphane BRosse)

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles