La bourse ferme dans 3 h 54 min

Coronavirus : la consommation des ménages français chute aussi de 35%

La consommation des ménages est actuellement inférieure d'un tiers (35%) à sa normale, évalue l'Insee, du fait notamment de la réduction "au minimum" de certaines dépenses, comme le textile, l'habillement mais aussi certains biens de l'industrie manufacturière.

Alors que les mesures de confinement pour lutter contre le coronavirus entraînent une perte d'activité économique d'environ 35% actuellement en France, la consommation des ménages est également actuellement inférieure d'un tiers (35%) à sa normale, évalue l'Insee.

Selon l'institut, cette chute est le fait notamment de la réduction "au minimum" de certaines dépenses, comme le textile, l'habillement mais aussi certains biens de l'industrie manufacturière (cf tableau ci-dessous).

Cette évaluation résulte des mesures mises en place pour le confinement (liste des commerces pouvant restés ouverts), des remontées des fédérations professionnelles ainsi que des données quotidiennes liées aux transactions par cartes bancaires, précise l'Insee qui déroge à ses méthodes de calcul habituelles.

Image


La plus forte contribution à cette baisse de la consommation résulte de l’effondrement de la consommation de nombreux biens de l’industrie manufacturière (-60 %), qui compte pour 18 points de cette baisse.

"Certaines dépenses de consommations se sont réduites au minimum, entre -100% et -90% (matériel de transport, textile, habillement). D’autres se maintiennent (électricité, eau), voire augmentent légèrement (industrie pharmaceutique, +5%", ajoute l'Insee.

En hausse, la consommation de produits agroalimentaires

La consommation de services marchands a également diminué, d’environ 33%, contribuant à la baisse totale de la consommation à hauteur de...

Lire la suite sur BFMTV.com

Ce contenu peut également vous intéresser :

A lire aussi