La bourse est fermée

Coronavirus: le coût du chômage partiel sera de 8 milliards d'euros sur deux mois

1 / 2

Coronavirus: le coût du chômage partiel sera de 8 milliards d'euros sur deux mois

Le recours massif au chômage partiel pris en charge par l'Etat pour aider les entreprises à passer le cap de l'épidémie de coronavirus coûtera évidemment extrêmement cher aux finances publiques.

Sur France Inter, Bruno Le Maire le ministre de l'Economie a donné une première estimation de ce coût: 8 milliards d'euros dans les deux mois qui viennent.

"Nous avons prévu des mesures de chômage massives qui vont coûter aux finances publiques françaises, c'est-à-dire aux Français, environ 8 milliards d'euros sur les deux mois qui viennent", indique le locataire de Bercy.

"Nous garantirons le chômage partiel le temps nécessaire"

Ces mesures de chômage partiel doivent "permettre à tous les salariés de vivre dans la sécurité de leur travail pour ne pas perdre ni des formations ni des qualifications dont nous avons impérativement besoin", a ajouté Bruno Le Maire, tout en rappelant qu’il "ne doit pas y avoir de licenciements". "L'État sera avec les entreprises, avec les salariés, et nous garantirons le chômage partiel le temps nécessaire", a assuré le ministre.

Le creusement du déficit public (3,9% selon la prévision du gouvernement) ne constituera pas un critère d'arbitrage. Pour Bruno Le Maire, il n’y a qu’une "seule priorité": "Sauver l'appareil de production français, sauver les entrepreneurs, sauver les commerçants, les artisans, les indépendants, les micro-entrepreneurs, les auto-entrepreneurs, sauver tout ce qui produit des biens...

Lire la suite sur BFM Business

A lire aussi