La bourse est fermée
  • CAC 40

    5 782,65
    -48,00 (-0,82 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 669,54
    -35,31 (-0,95 %)
     
  • Dow Jones

    31 016,73
    +92,59 (+0,30 %)
     
  • EUR/USD

    1,1918
    -0,0061 (-0,51 %)
     
  • Gold future

    1 695,80
    -4,90 (-0,29 %)
     
  • BTC-EUR

    39 998,64
    -1 881,60 (-4,49 %)
     
  • CMC Crypto 200

    953,06
    +9,89 (+1,05 %)
     
  • Pétrole WTI

    66,02
    +2,19 (+3,43 %)
     
  • DAX

    13 920,69
    -135,65 (-0,97 %)
     
  • FTSE 100

    6 630,52
    -20,36 (-0,31 %)
     
  • Nasdaq

    12 604,75
    -118,72 (-0,93 %)
     
  • S&P 500

    3 770,35
    +1,88 (+0,05 %)
     
  • Nikkei 225

    28 864,32
    -65,79 (-0,23 %)
     
  • HANG SENG

    29 098,29
    -138,50 (-0,47 %)
     
  • GBP/USD

    1,3811
    -0,0083 (-0,60 %)
     

Coronavirus/Chine: Début à Pékin d'une vaste campagne de dépistage

·2 min de lecture
CORONAVIRUS/CHINE: DÉBUT À PÉKIN D'UNE VASTE CAMPAGNE DE DÉPISTAGE

PEKIN (Reuters) - La capitale chinoise Pékin a lancé vendredi une vaste campagne de dépistage du coronavirus en plusieurs endroits de la ville, tandis que Shanghai a entrepris de tester l'ensemble du personnel médical, sur fond de flambée épidémique sans précédent en Chine depuis mars 2020.

Si le nombre de nouveaux cas enregistrés dans le pays vendredi était en légère baisse par rapport à la veille, le bilan quotidien a une nouvelle fois dépassé les 100 infections, montrent les données officielles.

La Commission nationale de la santé a indiqué avoir recensé 103 nouvelles contaminations, contre 144 un jour plus tôt, dont 94 transmissions locales.

Dans un communiqué, elle a précisé que 47 des nouveaux cas ont été enregistrés dans la province de Heilongjiang, dans le nord-est du pays, et 19 dans la province de Jilin. Six cas ont été signalés à Shanghai et trois à Pékin.

Plusieurs districts de la capitale ont débuté vendredi des opérations de dépistage, avec de longues files d'attente se formant devant des centres de test.

Des dizaines de millions de personnes sont concernées par de strictes mesures de confinement imposées dans des villes du nord de la Chine par crainte d'une propagation de l'épidémie, notamment lors des vacances du Nouvel an lunaire en février.

Ces vacances sont traditionnellement l'occasion de voyager pour des centaines de millions de personnes. Les autorités ont appelé la population à éviter les déplacements mais s'attendent à un nombre important de voyageurs - bien que vraisemblablement inférieur aux précédentes années.

Selon les données de la Commission nationale de la santé, 88.804 infections ont été confirmées en Chine continentale. Le bilan de l'épidémie dans le pays s'élève à 4.635 morts, alors qu'aucun décès supplémentaire n'a été enregistré vendredi.

(Gabriel Crossley et Roxanne Liu; version française Jean Terzian)