La bourse est fermée

Coronavirus: après l'annulation du Mobile World Congress, les organisateurs de salons très inquiets

1 / 2

Coronavirus: après l'annulation du Mobile World Congress, les organisateurs de salons très inquiets

L'annulation du MWC, le Mobile World Congress, qui devait avoir lieu à la fin du mois de février à Barcelone pour cause de coronavirus, a provoqué un tremblement de terre dans le secteur de l'événementiel.

Car ce grand rendez-vous annuel pèse lourd: plus de 100.000 visiteurs et presque 3000 exposants. Pourtant, aucun cas de coronavirus n'a été observé en Espagne mais les défections en série de gros acteurs du marché et la peur d'une contamination à grande échelle avec la venue de participants chinois ont eu la peau du salon.

De quoi plonger le secteur dans l'expectative voire l'angoisse. Car si plusieurs salons ont déjà été annulés ces dernières semaines à cause de l'épidémie il s'agissait d'événements de moindre importance et principalement en Chine.

Un marché à 137 milliards d'euros 

Il faut dire que l'organisation de salons professionnels génère 1,3 million d'emplois et 137 milliards d'euros de dépenses directes selon l'UFI, association regroupant les organisateurs de salons, qui recense 32.000 événements de ce genre chaque année dans le monde.

Désormais, les prochains grands rendez-vous sont sur la sellette. Parmi eux, le salon d'art contemporain Art Basel, prévu fin mars à Hong Kong, ou encore la Conférence et exposition sur l'aviation d'affaires en Asie de Shanghai, prévu fin avril. D'autant plus que la Chine accueille beaucoup plus d'événements majeurs que par le passé comme le Salon du vin de Chengdu qui attire...

Lire la suite sur BFM Business

A lire aussi