La bourse est fermée

Coronavirus : comment aménager le remboursement de votre crédit immobilier en cas de baisse de revenus

À situation exceptionnelle, mesures exceptionnelles. Pour freiner la propagation du Covid-19, le président de la République Emmanuel Macron a annoncé ce jeudi une série de mesures, parmi lesquelles une facilitation du chômage partiel, dans les entreprises qui seraient contraintes de cesser ou de ralentir leur activité, à défaut de pouvoir instaurer le télétravail. Le chômage partiel - ou activité partielle - se traduit par une diminution temporaire de la durée hebdomadaire de travail ou la fermeture temporaire - intégrale ou partielle - de l’entreprise. En facilitant son recours, le gouvernement entend protéger l’emploi et éviter que les entreprises ne soient contraintes de licencier, du fait du ralentissement de l’activité engendré par la crise sanitaire.

Le chef de l’Etat a donc annoncé un “mécanisme exceptionnel et massif de chômage partiel”. Le ministre de l’Economie, Bruno Le Maire, a apporté quelques précisions le vendredi 13 mars, au micro de BFM-RMC : “L’Etat prendra à sa charge l’indemnisation de tous les salariés placés en chômage partiel, quel que soit leur niveau de rémunération. Alors qu’aujourd’hui, c’est plafonné à un Smic”, a-t-il détaillé. En cas d’activité partielle, et pour compenser la perte de salaire due à sa réduction de temps de travail, le salarié reçoit en effet de son employeur une indemnité égale à 70% de son salaire brut par heure chômée. Ce qui correspond à peu près à 84% de son salaire net horaire. Actuellement, l'État ne prend cette indemnité en charge qu’à hauteur du Smic. Le ministre de l’Économie s’est dit dès jeudi ouvert au déplafonnement de ce dispositif, mais rien est encore décidé.

Aussi, que ce soit en cas de chômage partiel ou même en cas d’arrêt maladie, un grand nombre de salariés qui ne peuvent télétravailler vont connaître une baisse de leurs revenus, au cours des prochaines semaines. Et ce pour une durée encore non-définie. Idem, d’ailleurs, pour les indépendants, les professions libérales ou les petits commerçants, qui connaîtront

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Elections municipales 2020 : notre carte de France des résultats
Coronavirus : une entreprise fabriquant des masques respiratoires pourrait bientôt faire son entrée en bourse
Permis de conduire : les cours et examens annulés dès ce lundi pour une "durée indéterminée"
Coronavirus : "aucune pénurie" de produits alimentaires et pas de rationnement prévu
Coronavirus : les pharmacies vont accepter vos ordonnances périmées en cas de traitement chronique