Marchés français ouverture 4 h 53 min

Coronavirus : 6 questions pour faire ses courses sans trop prendre de risques

Vincent MIGNOT
1 / 1

Coronavirus : 6 questions pour faire ses courses sans trop prendre de risques

Faut-il continuer à aller faire ses courses en magasin ?

« Faire ses achats de première nécessité dans les commerces de proximité autorisés » : c’est un des motifs qui autorisent actuellement à sortir de chez soi, à condition de signer et d’emporter une attestation de déplacement. Aller faire ses courses est donc toujours permis, et les commerces alimentaires font partie des points de ventes autorisés à ouvrir. Cela vaut pour les petits commerces (boulangeries, boucheries, poissonneries, etc.) comme pour les plus grands (supérettes, supermarchés, hypermarchés). Mais plus pour les marchés en plein air, dont le Premier ministre a annoncé lundi la fermeture jusqu’à nouvel ordre, sauf dérogation accordée localement.

Pour autant, se rendre au supermarché n’est pas sans risque, pour vous et pour le personnel qui y travaille. Le premier conseil est de limiter au maximum la récurrence des courses : mieux vaut acheter, par exemple, du pain pour plusieurs jours, quitte à en congeler une partie. Mieux vaut également faire toutes ses courses d’un coup : passer à la boulangerie, chez le maraîcher et au bureau de tabac au cours de la même sortie. Même conseil pour les grandes courses au supermarché : essayer de prévoir le nécessaire pour une semaine au moins, sans pour autant faire de stocks : ce comportement incivique crée des ruptures en magasins et complique la tâche des personnels qui y travaillent. Tous les porte-paroles de la grande distribution ne cessent en effet de le rappeler : la chaîne d’approvisionnement continue de fonctionner malgré la crise, il n’y a donc aucun risque de pénurie à l’heure actuelle.

Lire la suite sur MoneyVox

Voir également
- Coronavirus : préparez-vous à faire des économies pendant le confinement
- Impôt : le soutien scolaire, même à distance, reste éligible au crédit d'impôt
- Intéressement et participation : vous toucherez votre prime plus tard que prévu en 2020