La bourse est fermée

Coronavirus : 164 entreprises ont demandé la mise en place du chômage partiel

1 / 2

Coronavirus : 164 entreprises ont demandé la mise en place du chômage partiel

L'exécutif s'engage à protéger les entreprises françaises, affectées par la crise du coronavirus. C'est le message martelé par Bruno Le Maire, ce mercredi matin sur BFM Business. Parmi les aides, le ministre de l'Economie et des Finances rappelle la possibilité de faire appel au chômage partiel pour certaines entreprises à la peine.

Concrètement, il s'agit d'un outil permettant à un employeur de ne pas procéder à des licenciements économiques dès lors qu'il ne fait face qu'à une baisse provisoire de son activité. Les entreprises qui souhaite simplement réduire la durée habituelle de temps de travail peuvent demander une autorisation d'activité partielle. Les salariés concernés reçoivent ainsi une indemnité horaire, versée par leur employeur, égale à 70% de leur salaire brut horaire tandis que l'entreprise reçoit une allocation financée conjointement par l’État et l’organisme gestionnaire du régime d’assurance chômage. Si les salariés acceptent de suivre une formation durant la période où ils sont au chômage partiel, leur salaire est intégralement payé.

La restauration très impactée

Au 3 mars, 164 entreprises ont déposé une demande d'activité partielle en raison du coronavirus cela représente 2255 salariés pour 932.994 heures. Le montant de l'allocation, lui, pourrait atteindre 7,2 millions d'euros.

Ces demandes ont été réalisées, pour 40% des demandes, en Ile-de-France mais la région la plus touchée en...

Lire la suite sur BFM Business

A lire aussi