Publicité
La bourse ferme dans 7 h 33 min
  • CAC 40

    7 568,68
    -2,13 (-0,03 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 876,22
    -15,24 (-0,31 %)
     
  • Dow Jones

    41 198,08
    +243,60 (+0,59 %)
     
  • EUR/USD

    1,0933
    -0,0008 (-0,08 %)
     
  • Gold future

    2 475,90
    +16,00 (+0,65 %)
     
  • Bitcoin EUR

    59 192,78
    -532,63 (-0,89 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 343,63
    +14,12 (+1,06 %)
     
  • Pétrole WTI

    83,66
    +0,81 (+0,98 %)
     
  • DAX

    18 412,94
    -24,36 (-0,13 %)
     
  • FTSE 100

    8 238,50
    +51,04 (+0,62 %)
     
  • Nasdaq

    17 996,92
    -512,42 (-2,77 %)
     
  • S&P 500

    5 588,27
    -78,93 (-1,39 %)
     
  • Nikkei 225

    40 126,35
    -971,34 (-2,36 %)
     
  • HANG SENG

    17 810,81
    +71,40 (+0,40 %)
     
  • GBP/USD

    1,2998
    -0,0011 (-0,09 %)
     

Corbeil-Essonnes : le mineur poignardé est mort des suites de ses blessures, une enquête pour « homicide volontaire » ouverte

Au cœur d’une vague de violences dans l’Essonne, un adolescent de 15 ans est mort des suites de ses blessures après avoir été poignardé à Corbeil-Essonnes (photo d’illustration prise à Lyon).
OLIVIER CHASSIGNOLE / AFP

FAITS DIVERS - L’adolescent de 15 ans grièvement blessé par deux coups de couteau mercredi 13 septembre dans une rixe à Corbeil-Essonnes, dans l’Essonne, est décédé le lendemain dans la soirée des suites de ses blessures, a indiqué ce vendredi 15 le parquet d’Évry.

L’enquête, initialement ouverte pour tentative d’homicide volontaire, a été requalifiée du chef d’homicide volontaire, et trois mineurs se trouvent toujours en garde à vue, a ajouté le ministère public. Une information judiciaire sera ouverte dans la journée.

Selon une source proche du dossier, la rixe a opposé des bandes issues des quartiers des Tarterêts et de Montconseil, à Corbeil-Essonnes.

L’Essonne, tristement connue pour ses rixes violentes

Il y avait eu « trois épisodes de rixe » entre ces quartiers mardi dans la soirée, a précisé le parquet d’Évry. Au total, dix personnes ont été interpellées dans la nuit de mardi à mercredi, dont un mineur, à la suite de ces violences. Les neuf majeurs seront jugés en comparution immédiate vendredi après-midi, pour participation à un groupement en vue de la préparation de violences. Sept sont en détention provisoire, deux ont été placés sous contrôle judiciaire.

PUBLICITÉ

Le mineur sera jugé « ultérieurement » par le tribunal pour enfants pour violences en réunion et participation à un groupement en vue de la préparation de violences, et a été incarcéré, a ajouté le parquet.

Mercredi soir, trois autres majeurs ont été interpellés à Corbeil-Essonnes « sur la voie publique », en possession de « deux katanas », des sabres japonais, selon le parquet. Ils seront également jugés vendredi après-midi en comparution immédiate pour transport d’armes et participation à un groupement en vue de la préparation de violences. « C’est une réponse ferme et immédiate du parquet » à ces épisodes de rixe, a insisté le ministère public.

Le département de l’Essonne, peuplé par 1,3 million de personnes dans le sud de l’Île-de-France, est régulièrement le théâtre d’affrontements entre bandes de jeunes adolescents venus de cités « rivales ». Ces rixes, parfois très violentes et sans motif apparent, peuvent être mortelles. En 2020, un quart des rixes recensées en France ont eu lieu dans l’Essonne. En 2021, 129 affrontements y ont été comptabilisés. Trois jeunes, dont deux de 14 ans, y ont été tués cette année-là.

À voir également sur le HuffPost :

Mort d’une collégienne dans l’Essonne: 6 mineurs mis en examen

À Saint-Chéron, dans l’Essonne, une collégienne tuée alors qu’elle s’interposait entre des bandes rivales