La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 285,24
    +12,53 (+0,20 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 657,03
    +16,48 (+0,45 %)
     
  • Dow Jones

    31 261,90
    +8,77 (+0,03 %)
     
  • EUR/USD

    1,0562
    -0,0026 (-0,24 %)
     
  • Gold future

    1 845,10
    +3,90 (+0,21 %)
     
  • BTC-EUR

    27 861,29
    -50,28 (-0,18 %)
     
  • CMC Crypto 200

    650,34
    -23,03 (-3,42 %)
     
  • Pétrole WTI

    110,35
    +0,46 (+0,42 %)
     
  • DAX

    13 981,91
    +99,61 (+0,72 %)
     
  • FTSE 100

    7 389,98
    +87,24 (+1,19 %)
     
  • Nasdaq

    11 354,62
    -33,88 (-0,30 %)
     
  • S&P 500

    3 901,36
    +0,57 (+0,01 %)
     
  • Nikkei 225

    26 739,03
    +336,19 (+1,27 %)
     
  • HANG SENG

    20 717,24
    +596,56 (+2,96 %)
     
  • GBP/USD

    1,2495
    +0,0020 (+0,16 %)
     

Corée du Nord : Washington sanctionne un «mélangeur» de cryptomonnaie pour la première fois

© JAKUB PORZYCKI / NURPHOTO / NURPHOTO VIA AFP

Les États-Unis ont imposé vendredi "pour la première fois" des sanctions financières à un "mélangeur de cryptomonnaie", un service sophistiqué accusé dans ce dossier d'implication dans les "cyberactivités néfastes" et le blanchiment d'argent virtuel par la Corée du Nord . Ce "mixeur", Blender.io, est accusé par le Trésor américain d'être lié en partie au "plus grand braquage de cryptomonnaies" au monde, le vol fin mars de 620 millions de dollars imputé par les autorités américaines à un groupe de hackeurs liés à Pyongyang. "Les mélangeurs de monnaie virtuelle qui favorisent des transactions illégales représentent une menace pour la sécurité nationale des États-Unis", a déclaré le sous-secrétaire au Trésor, Brian Nelson, dans un communiqué.

>> LIRE AUSSI - Bitcoin : pourquoi la crypto-monnaie atteint des sommets

Des hackeurs "associés" à la Corée du Nord

"Nous prenons des mesures contre les activités financières illégales de la Corée du Nord et ne laisserons pas sans réponse les vols soutenus par cet État et ses blanchisseurs d'argent", a-t-il prévenu. La police fédérale américaine a accusé mi-avril le groupe Lazarus et APT38, des hackeurs "associés" au régime reclus d'Asie de l'Est, d'être responsables du vol de 620 millions de dollars en Ethereum qui a suivi le piratage du jeu vidéo Axie Infinity fin mars.

Le réseau Ronin, utilisé pour ce jeu en ligne, avait été victime d'une des plus grosses attaques informatiques impliquant des cryptomonnaies. Axie Infinity est un ...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles