Publicité
Marchés français ouverture 1 h 24 min
  • Dow Jones

    38 852,86
    -216,74 (-0,55 %)
     
  • Nasdaq

    17 019,88
    +99,08 (+0,59 %)
     
  • Nikkei 225

    38 649,16
    -206,21 (-0,53 %)
     
  • EUR/USD

    1,0850
    -0,0012 (-0,11 %)
     
  • HANG SENG

    18 545,05
    -276,11 (-1,47 %)
     
  • Bitcoin EUR

    63 286,87
    +794,21 (+1,27 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 450,56
    -45,90 (-3,07 %)
     
  • S&P 500

    5 306,04
    +1,32 (+0,02 %)
     

Corée du Nord : quelles sont les capacités du satellite espion que Kim Jong-un s'apprête à lancer ?

Jorge Silva/Pool via Bloomberg/GettyImages

La Corée du Nord veut devenir une puissance spatiale. Le dictateur Kim Jong-un a examiné ce mardi un satellite militaire espion dont la production est maintenant terminée. Le dirigeant nord-coréen a décrit la reconnaissance spatiale “comme une étape cruciale pour contrer les États-Unis et la Corée du Sud”. Selon l’Associated Press, le régime communiste devrait lancer cet appareil dans les semaines qui viennent. Cette mise en orbite ferait appel à la technologie des missiles à longue portée, interdite par les résolutions du Conseil de sécurité des Nations unies, bien que des essais antérieurs de missiles et de fusées ont déjà démontré la capacité de Pyongyang à envoyer un satellite dans l'espace.

Ce satellite a été jugé prêt à être chargé sur une fusée par les scientifiques nord-coréens qui ont examiné l'assemblage de l'appareil et l'ont soumis à des tests pour confirmer qu'il résisterait à l'environnement de l'espace. Selon Defense News, d’autres questions se posent toutefois quant aux capacités réelles du satellite. Certains analystes sud-coréens estiment que le satellite montré sur les photos diffusées par Pyongyang semble trop petit et conçu de manière rudimentaire pour prendre en charge des images à haute résolution. Le régime stalinien avait déjà mis en orbite un satellite d'observation de la Terre en 2012 puis un autre en 2016. Cependant les experts affirment qu'aucun n'a transmis d'images à la Corée du Nord. Le Conseil de sécurité des Nations unies a pris des sanctions à (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Les coûteuses erreurs de calcul des indemnités d’arrêts maladie, les voyageurs Intercités indemnisés... Le flash éco du jour
Ce député LFI, propriétaire de deux appartements, sous-louait son logement social à sa sœur
Pékin condamne un humoriste chinois à 2 millions de dollars d’amende pour une blague sur son armée
La Russie a endommagé les missiles défensifs Patriot qui protègent Kiev
Face à la "crise de croissance" du bio, le ministre de l'Agriculture a annoncé une "enveloppe de crise" de 60 millions d'euros