Publicité
Marchés français ouverture 6 h
  • Dow Jones

    38 834,86
    +56,76 (+0,15 %)
     
  • Nasdaq

    17 862,23
    +5,21 (+0,03 %)
     
  • Nikkei 225

    38 713,19
    +231,08 (+0,60 %)
     
  • EUR/USD

    1,0740
    -0,0003 (-0,03 %)
     
  • HANG SENG

    17 915,55
    -20,57 (-0,11 %)
     
  • Bitcoin EUR

    60 682,51
    -507,86 (-0,83 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 334,90
    -54,50 (-3,92 %)
     
  • S&P 500

    5 487,03
    +13,80 (+0,25 %)
     

La Corée du Nord annonce l’échec du lancement d’un satellite-espion

Il s'agit de la deuxième tentative de mise en orbite d'un saltellite par la Corée du Nord.  - Credit:KOICHI NAGANO / Yomiuri / The Yomiuri Shimbun via AFP
Il s'agit de la deuxième tentative de mise en orbite d'un saltellite par la Corée du Nord. - Credit:KOICHI NAGANO / Yomiuri / The Yomiuri Shimbun via AFP

La Corée du Nord a annoncé jeudi 24 août que sa deuxième tentative en trois mois pour mettre en orbite un satellite-espion avait échoué, et a promis de refaire un essai en octobre.

L'administration nationale du développement aérospatial de la Corée du Nord « a procédé au deuxième lancement du satellite de reconnaissance Malligyong-1 à bord de la fusée porteuse de type nouveau Chollima-1 sur le site de lancement de satellites de Sohae, dans le comté de Cholsan de la province du Phyongan du Nord, à l'aube du 24 août », a indiqué l'agence officielle KCNA.

« Les phases une et deux du vol de la fusée ont été normales, mais le lancement a échoué à cause d'une erreur dans le système de mise à feu d'urgence au cours de la troisième phase de vol », selon KCNA. D'après l'agence, « la cause de l'accident en question n'est pas un problème majeur », et Pyongyang procédera à un troisième lancement en octobre après avoir pris des mesures correctives.

PUBLICITÉ

À LIRE AUSSICes menaces que le nucléaire a fait peser sur le monde

L'armée sud-coréenne « en alerte maximum »

Le Premier ministre japonais Fumio Kishida avait tout d'abord annoncé sur X (ex-Twitter) que Pyongyang avait tiré « un missile balistique présumé », qui était entré dans l'espace aérien du Japon près de l'archipel d'Okinawa.

L'état-major inter-armées sud-coréen, cité par l'agence sud-coréenne Yonhap, avait déclaré ensuite que Pyongyang avait tiré « ce que le Nord affirme être un véhicule de lancement spatial ». L'engin a é [...] Lire la suite