La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 287,07
    +52,93 (+0,85 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 032,99
    +39,56 (+0,99 %)
     
  • Dow Jones

    34 200,67
    +164,68 (+0,48 %)
     
  • EUR/USD

    1,1980
    +0,0004 (+0,04 %)
     
  • Gold future

    1 777,30
    +10,50 (+0,59 %)
     
  • BTC-EUR

    51 249,88
    -912,53 (-1,75 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 398,97
    +7,26 (+0,52 %)
     
  • Pétrole WTI

    63,07
    -0,39 (-0,61 %)
     
  • DAX

    15 459,75
    +204,42 (+1,34 %)
     
  • FTSE 100

    7 019,53
    +36,03 (+0,52 %)
     
  • Nasdaq

    14 052,34
    +13,58 (+0,10 %)
     
  • S&P 500

    4 185,47
    +15,05 (+0,36 %)
     
  • Nikkei 225

    29 683,37
    +40,68 (+0,14 %)
     
  • HANG SENG

    28 969,71
    +176,57 (+0,61 %)
     
  • GBP/USD

    1,3840
    +0,0056 (+0,41 %)
     

Le Coq Sportif : un retour en force avec les JO 2024

·1 min de lecture

"Participer aux JO de Paris, c’est plus qu’un rêve. Porter les valeurs de l’olympisme, avec des athlètes médaillés portant des vêtements siglés à notre logo tricolore, cela va forcément booster notre plan de relance." En mars dernier, en pleine envolée de Covid-19, le Coq Sportif a emporté l’appel d’offres pour devenir l’équipementier officiel des Bleus lors des Jeux olympiques de Paris de 2024, et le directeur de la production, David Pécard, s’enthousiasme encore aujourd'hui de cette victoire. "Les équipes sont hypermotivées et très fières à l’idée de fabriquer les tenues des athlètes français dans l'usine de Romilly", ajoute-t-il. D’autant plus que d’ici là la marque produira également les tenues de podiums et de représentation pour les JO d’hiver de Pékin 2022.

Une double consécration pour une marque emblématique qui revient de loin. Créé il y a cent trente ans à Romilly-sur-Seine (Aube), ce fleuron industriel a longtemps connu la gloire auprès des sportifs, amateurs comme professionnels, sur les routes du Tour de France, les rings ou les courts de tennis, dans les stades, les vélodromes… En 1976, la marque signait le célèbre maillot vert de l'équipe de football de Saint-Etienne. Et c'est habillé par le Coq que Yannick Noah remporta Roland-Garros en 1983. Mais, absorbée par Adidas en 1974, elle subit ensuite des rachats successifs qui se concluent, en 1988, par le départ de toute la production en Asie, une dispersion chaotique des licences et l’évaporation des talents.

>> A (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Un grand cru de Saint-Emilion cédé à Clarins
Les compagnies aériennes souffrent, le trafic divisé par 9 !
Delpharm lance la production du vaccin Covid-19 de Pfizer en France
Ubisoft victime de la vaccination contre le Covid-19 ? : le conseil Bourse du jour
Gare à un bond des faillites en 2021, 250.000 emplois risquent de disparaître en France