Copropriété : les pistes pour contenir la flambée des charges

La note des 7 millions de copropriétaires n’en finit plus de flamber. En 2011, les charges de « copro » ont progressé en moyenne de 5% selon l’Observatoire annuel de l’Association des responsables de copropriété, que nous dévoilons en exclusivité. Ce qui porte la hausse à 14% sur trois ans !

Certes, cette étude s’appuie uniquement sur les budgets d’immeubles dotés de toutes les prestations collectives (gardiennage, ascenseur… ). Mais elle met en évidence une vraie tendance. Année après année, la hausse des dépenses pèse de plus en plus sur le budget des 700.000 immeubles en copropriété. Et cela devrait encore se vérifier en 2012 en raison de l’envolée des prix de l’énergie.

Pour un appartement type de 65 mètres carrés, la facture s'élève ainsi à près de 2825 euros par an, selon l'Association des responsables de copropriété (ARC). Détail des principaux postes de dépenses et nos conseils pour réduire la facture.

Chauffage : 14,1 euros par mètre carré et par an

Premier poste de dépenses, les frais de chauffage représentent 30% des charges courantes.

Pour réduire la facture, un premier conseil de bon sens consiste à soigner l’entretien de l’immeuble : certains travaux sur les parties communes (ravalement de façades, travaux de toiture…), permettront, en effet, d’améliorer l’isolation des immeubles dont la plupart restent de véritables passoires thermiques.

Les copropriétés équipées de chauffages collectifs peuvent aussi espérer réaliser de substantielles économies en faisant régler régulièrement leurs chaudières par un spécialiste.

Une récente enquête...

Retrouvez cet article sur capital.fr