La bourse ferme dans 1 h 13 min
  • CAC 40

    6 610,65
    -20,50 (-0,31 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 108,63
    -13,80 (-0,33 %)
     
  • Dow Jones

    34 423,77
    +226,95 (+0,66 %)
     
  • EUR/USD

    1,1967
    +0,0033 (+0,28 %)
     
  • Gold future

    1 787,30
    +10,60 (+0,60 %)
     
  • BTC-EUR

    27 901,97
    -692,49 (-2,42 %)
     
  • CMC Crypto 200

    801,16
    -41,49 (-4,92 %)
     
  • Pétrole WTI

    73,56
    +0,26 (+0,35 %)
     
  • DAX

    15 563,35
    -25,88 (-0,17 %)
     
  • FTSE 100

    7 129,58
    +19,61 (+0,28 %)
     
  • Nasdaq

    14 365,74
    -3,97 (-0,03 %)
     
  • S&P 500

    4 278,32
    +11,83 (+0,28 %)
     
  • Nikkei 225

    29 066,18
    +190,95 (+0,66 %)
     
  • HANG SENG

    29 288,22
    +405,76 (+1,40 %)
     
  • GBP/USD

    1,3920
    -0,0001 (-0,01 %)
     

Copropriété : pourquoi de nombreuses AG vont encore devoir se tenir à distance

·1 min de lecture

Les règles sanitaires vont une nouvelle fois être assouplies. A partir de ce mercredi 9 juin, outre le décalage du couvre-feu à 23h et la réouverture de certains lieux clos, une autre possibilité va vous être offerte : celle de tenir vos assemblées générales de copropriétaires en présentiel. Pour rappel, jusqu’ici, la grande majorité des AG de copro se sont tenues à distance. Plusieurs mesures ont en effet été prises par le gouvernement pour permettre la gestion des affaires courantes. Depuis l’an dernier, les syndics de copro ont ainsi la possibilité de prévoir que les copropriétaires ne participent pas à l'assemblée générale en présentiel et peuvent décider d’organiser des AG à distance, via audio ou visioconférence. Possibilité qui a récemment été prolongée jusqu’à l’automne. Rappelons que lorsque la mise en œuvre de ces solutions n’est pas possible, les syndics peuvent décider d’organiser un vote des copropriétaires par correspondance.

>> A lire aussi - Copropriété : mon syndic peut-il refuser un devis d’une société qu’il ne connaît pas ?

Solution qui s’est d’ailleurs révélée être la norme, depuis l’an dernier. Au détriment parfois de dispositions importantes, comme le vote de travaux, les copropriétaires rechignant à les adopter via un simple formulaire. “C’est normal : si vous voulez faire voter des travaux et que vous envoyez un simple formulaire, les copropriétaires vont voter contre, car les montants font peur”, observe Rachid Laaraj, fondateur du courtier en syndics Syneval. (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

La date de fin des chaudières au fioul est reportée
Immobilier : pourquoi les villes moyennes deviennent si attractives ?
200 euros la nuit sur un hamac en intérieur : location insolite à Villeurbanne
Immobilier : face à la flambée des résidences secondaires, un Breton plaide pour un statut de résident
Dépannage d’urgence à domicile : gare aux arnaques !

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles