La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 742,25
    -11,72 (-0,17 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 977,90
    -6,60 (-0,17 %)
     
  • Dow Jones

    34 429,88
    +34,87 (+0,10 %)
     
  • EUR/USD

    1,0531
    +0,0002 (+0,02 %)
     
  • Gold future

    1 797,30
    -3,80 (-0,21 %)
     
  • BTC-EUR

    16 166,36
    -18,73 (-0,12 %)
     
  • CMC Crypto 200

    404,33
    +2,91 (+0,72 %)
     
  • Pétrole WTI

    80,34
    -0,88 (-1,08 %)
     
  • DAX

    14 529,39
    +39,09 (+0,27 %)
     
  • FTSE 100

    7 556,23
    -2,26 (-0,03 %)
     
  • Nasdaq

    11 461,50
    -20,95 (-0,18 %)
     
  • S&P 500

    4 071,70
    -4,87 (-0,12 %)
     
  • Nikkei 225

    27 777,90
    -448,18 (-1,59 %)
     
  • HANG SENG

    18 675,35
    -61,09 (-0,33 %)
     
  • GBP/USD

    1,2296
    +0,0040 (+0,33 %)
     

COP27: L'ONU trace les "lignes rouges" contre le greenwashing des acteurs privés

MOHAMED ABD EL GHANY

Ce mardi 8 novembre, les experts de l'ONU ont dénoncé les abus des organisations derrière les promesses de "neutralité carbone." Selon eux, ces engagements ont souvent "des failles assez grandes pour y faire passer une citerne de diesel."

Pas de nouveaux investissements dans les énergies fossiles, pas de "compensation" bon marché des émissions, pas de déforestation : des experts de l'ONU ont tracé mardi des "lignes rouges" contre le greenwashing d'acteurs privés qui font des promesses en l'air de neutralité carbone.

De plus en plus d'entreprises, d'investisseurs, de villes, de régions, promettent d'atteindre la neutralité carbone d'ici au milieu du siècle. Des engagements avec souvent "des failles assez grandes pour y faire passer une citerne de diesel", a commenté le secrétaire général de l'ONU Antonio Guterres, saluant le travail du groupe d'experts qu'il avait lancé à la dernière COP.

"Nous ne devons avoir aucune tolérance pour le greenwashing sur la neutralité carbone", a-t-il martelé.

Les 18 experts ont élaboré en quelques mois un mode d'emploi pour évaluer le degré de crédibilité des acteurs non étatiques qui s'engagent à la neutralité carbone.

Condition clé de cette crédibilité, s'éloigner des "activités destructrices de l'environnement", en particulier tout ce qui peut entraîner de la déforestation, et sortir progressivement des énergies fossiles responsables du réchauffement de la planète.

Villes, régions, organismes financiers et entreprises "ne peuvent pas revendiquer la neutralité carbone tout en continuant à construire ou investir dans de nouvelles sources d'énergies fossiles", insiste le rapport, qui soouligne que les deux sont "incompatibles."

Tous ces engagements doivent en effet respecter les scénarios des experts climat de l'ONU (Giec) qui estiment que pour limiter le réchauffement à 1,5°C, l'usage du charbon sans capture de carbone (une technologie non mature à grande échelle) devrait être totalement stoppé et ceux du pétrole et du gaz réduits de 60% et 70%, respectivement, d'ici à 2050 par rapport aux niveaux de 2019.

Lire aussi"Greenhushing" : quand les entreprises passent sous silence leurs efforts pour la planète

"Dissimulation toxique"

"Au moment où les banques soi-disant neut[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi