La bourse ferme dans 5 h 4 min
  • CAC 40

    6 211,20
    -85,49 (-1,36 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 974,66
    -45,25 (-1,13 %)
     
  • Dow Jones

    34 077,63
    -123,04 (-0,36 %)
     
  • EUR/USD

    1,2054
    +0,0013 (+0,11 %)
     
  • Gold future

    1 768,80
    -1,80 (-0,10 %)
     
  • BTC-EUR

    46 254,12
    -1 220,87 (-2,57 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 259,13
    -39,82 (-3,07 %)
     
  • Pétrole WTI

    63,98
    +0,60 (+0,95 %)
     
  • DAX

    15 240,57
    -127,82 (-0,83 %)
     
  • FTSE 100

    6 934,24
    -65,84 (-0,94 %)
     
  • Nasdaq

    13 914,77
    -137,58 (-0,98 %)
     
  • S&P 500

    4 163,26
    -22,21 (-0,53 %)
     
  • Nikkei 225

    29 100,38
    -584,99 (-1,97 %)
     
  • HANG SENG

    29 135,73
    +29,58 (+0,10 %)
     
  • GBP/USD

    1,3972
    -0,0013 (-0,09 %)
     

La Convention citoyenne pour le climat note sévèrement le gouvernement

·2 min de lecture

Début février, le gouvernement a présenté son projet de loi Climat et résilience. Tour à tour jugé "ambitieux" ou "insuffisant" par le gouvernement ou les militants écologistes, il ne semble en tout cas pas avoir les faveurs de la Convention citoyenne pour le climat (CCC). Elle a jugé sévèrement dimanche la "prise en compte" de ses propositions par le gouvernement, prise en compte qui n'a jamais obtenu la moyenne lors d'une série de votes sur les six grands thèmes de mesures.

La thématique "se loger" a obtenu une moyenne de 3,4 sur 10, "produire et travailler", "se nourrir" et "se déplacer" 3,7 chacune, consommer 4, et les propositions sur la gouvernance 4,1, dans une série de votes organisés lors de la dernière session de cette convention, exercice de démocratie participative inédite en France. Sur les 150 "citoyens" initialement tirés au sort, 119 étaient inscrits pour ce vote final, lors d'une session tenue par visioconférence, crise sanitaire oblige.

Peu de mesures ont obtenu la moyenne. La réforme de l'article 1er de la Constitution pour y introduire la lutte contre le changement climatique par exemple a recueilli la note de 6,1. Mais la traduction d'autres objectifs emblématiques de la CCC a été durement jugée : "limiter les effets néfastes du transport aérien" a obtenu 2,8 de moyenne, ou l’introduction dans le droit d'un délit "d'écocide", amoindri par rapport à la proposition de la Convention, avec une note de 2,7. Les membres de la Convention doivent encore voter pour répondre dans l'après-midi à quatre questions plus générales, tirant le bilan global de l'exercice.

>> A lire aussi - Energie verte : “la lutte contre le réchauffement climatique est le défi le plus important du millénaire !”

Emmanuel Macron avait décidé de créer la CCC au sortir de la crise des Gilets jaunes, née d'une taxe carbone sur les carburants perçue comme injuste. Sa mission : proposer des mesures permettant de "diminuer d'au moins 40% (par rapport à 1990) les émissions de gaz à effet (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

La lourde amende qui menace un passager violent à bord d’un avion
Le vaccin de Johnson & Johnson autorisé aux Etats-Unis
Le maire de Marseille demande à Emmanuel Macron de "tordre le bras" des laboratoires
Covid-19 : une quarantaine de députés demandent la réouverture des restaurants
Dans l'Hérault, un parc éolien doit être détruit pour protéger des oiseaux rares