Marchés français ouverture 7 h 3 min
  • Dow Jones

    34 035,99
    +305,10 (+0,90 %)
     
  • Nasdaq

    14 038,76
    +180,92 (+1,31 %)
     
  • Nikkei 225

    29 642,69
    +21,70 (+0,07 %)
     
  • EUR/USD

    1,1973
    -0,0003 (-0,02 %)
     
  • HANG SENG

    28 793,14
    -107,69 (-0,37 %)
     
  • BTC-EUR

    52 846,55
    -146,24 (-0,28 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 397,85
    +16,90 (+1,22 %)
     
  • S&P 500

    4 170,42
    +45,76 (+1,11 %)
     

Convention citoyenne: les «150» assurent que la loi Climat «n'est pas la totalité de la réponse»

·2 min de lecture

Les 150 citoyens, qui avaient pour mission de proposer des mesures destinées à faire diminuer les émissions de gaz à effet de serre françaises de 40% d’ici 2030, dans un esprit de justice sociale, vont faire un bilan de la mise en œuvre de leurs mesures, en particulier dans ce projet de loi.

Pour respecter l’Accord de Paris, la France s’est engagée à faire baisser ses émissions de gaz à effet de serre de 40% d’ici 2030.

Mais le projet de loi Climat sera-t-il suffisant pour respecter cet engagement ? « Aujourd’hui cette loi climat toute seule ne permet pas de répondre à cet objectif. C'est très clair. Après, il faut aussi prendre en compte que cette loi Climat, ce ne sont que 40% de nos mesures. Il y a 60% de nos mesures qui seront passés ailleurs, dans un projet de loi finances, dans un projet de loi européen, dans un projet de loi constitutionnelle. Il y a beaucoup de nos mesures qui devront passer par ailleurs», clarifie Grégoire Fraty, membre de la Convention citoyenne pour le climat (CCC).

Beaucoup des mesures ne sont d'ailleurs pas d'ordre national mais d'ordre régional estime Grégoire Fraty qui assure que les 150 seront attentifs aux politiques régionales qui seront mises en place. « Aujourd'hui on peut douter de l'atteinte de ces objectifs mais je me refuse à ne regarder que la loi climat. La loi climat est une partie de la réponse. Mais ce n'est pas la totalité de la réponse. ce serait aussi oublier 80 de nos mesures qui se retrouvent ailleurs et moi je ne les oublie pas. On va les suivre. Et après on fera les comptes », martèle ce membre de la Convention citoyenne.

La mission des citoyens s’arrête ce week-end, mais ils continueront à suivre la prise en compte de leurs propositions notamment avec l’association qu’ils ont créée « les 150 ».

À écouter aussi : Accord de Paris: cinq ans après, ça chauffe pour le climat