La bourse est fermée
  • Dow Jones

    34 295,25
    -184,35 (-0,53 %)
     
  • Nasdaq

    14 126,28
    +56,85 (+0,40 %)
     
  • Nikkei 225

    29 161,80
    +213,07 (+0,74 %)
     
  • EUR/USD

    1,2127
    +0,0021 (+0,17 %)
     
  • HANG SENG

    28 842,13
    +103,23 (+0,36 %)
     
  • BTC-EUR

    32 718,11
    +1 595,27 (+5,13 %)
     
  • CMC Crypto 200

    990,70
    +21,85 (+2,26 %)
     
  • S&P 500

    4 241,50
    -5,94 (-0,14 %)
     

Contre la crise économique, le gouvernement décale les soldes et débloque 15 milliards d'euros supplémentaires

·1 min de lecture

Les soldes d'été reportés d'une semaine. Le gouvernement a tranché : prévus du 23 juin au 20 juillet, les soldes d'été seront repoussés d'une semaine, au 30 juin. C'est ce qu'a annoncé le ministre de l'Economie, Bruno Le Maire, au micro de France Inter jeudi matin, en précisant que la date serait confirmée "dans les prochains jours" par Alain Griset, ministre chargé des PME. "L'année dernière, on les avait repoussés à la mi-juillet, le résultat n'avait pas été probant, a argumenté Bruno Le Maire. Je pense qu'il est plus sage, surtout au regard du regain de consommation actuel, de ne pas décaler exagérément la date des soldes." Il indique qu'entre mercredi et dimanche dernier, soit les cinq premiers jours de réouverture, les ventes d'habillement ont progressé de 90% par rapport à la même période de 2019.

Un désaccord entre petits commerces et grandes enseignes. La Confédération des commerçants de France (CDF), représentant des petits commerces indépendants, plaidait pour un report des soldes au 15 juillet, le temps de vendre "pendant quelques semaines au moins" les produits de la saison en cours "au juste prix, sans remise". Ces commerçants estimaient ne pas être en mesure de rivaliser avec les géants de la distribution en matière de promotions.

A l'inverse, l'Alliance du Commerce, qui représente notamment les grandes enseignes de centre-ville et des grandes marques de l'habillement ou de la chaussure, prônait le maintien de la date initiale, de peur de "perdre la clientèle s...


Lire la suite sur LeJDD