La bourse ferme dans 1 h 33 min

La contre-attaque des HLM face à Macron

Le Sénat a annulé, hier, la baisse des APL des locataires HLM, décidée par Emmanuel Macron. Un énième rebondissement dans la bataille que se livrent le gouvernement et le lobby des bailleurs sociaux.

C’est le mauvais feuilleton interminable de l’automne. Et le principal couac de ce début de quinquennat. Emmanuel Macron ne sait plus comment se dépêtrer du bourbier des HLM. En septembre, il avait annoncé une baisse d’1,5 milliard d’euros des aides au logement (APL) versées aux locataires d’HLM, compensée par une baisse des loyers d’un même montant imposée aux bailleurs. Mais, depuis, devant la bronca, il ne fait que reculer. Hier, le Sénat, tenu par la droite, a carrément adopté un amendement au projet de loi de finances, qui prévoit toujours de ponctionner les bailleurs sociaux mais plus du tout de baisser les APL. Un énième rebondissement avant l’épilogue attendu autour de Noël. Explications.

En faisant son annonce surprise en septembre, le gouvernement poursuivait, en fait, un double objectif. Le premier, clairement énoncé, était de baisser les dépenses publiques consacrées au logement, en l’occurrence les APL, sans que les ménages qui en bénéficient, soient pénalisés. Le second, beaucoup moins assumé, était de donner un coup de pied dans la fourmilière des HLM. Bercy estime que le secteur ne s’est pas assez réformé: des opérateurs encore trop nombreux (plus de 700 offices publics et entreprises privées), avec des frais de fonctio[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi