Marchés français ouverture 34 min

"Contrat du siècle": malgré la polémique, la France et l'Australie s'engagent à construire 12 sous-marins

1 / 2

"Contrat du siècle": malgré la polémique, la France et l'Australie s'engagent à construire 12 sous-marins

"Nous avons toutes les deux réaffirmé notre plein engagement envers le programme, son calendrier et la montée en charge des capacités industrielles australiennes". Ce vendredi, la ministre des Armées française Florence Parly et celle de la Défense australienne Lynda Reynolds ont réitéré leur volonté - dans un communiqué commun diffusé à l'issue d'une rencontre organisée en marge de la Conférence sur la sécurité de Munich - de s'allier pour travailler ensemble sur un programme de construction de 12 sous-marins destinés à la marine nationale.

>>> Téléchargez l’application BFM Business pour ne rien rater de l’actualité économique et financière

"Nous sommes déterminées à travailler ensemble pour en faire un succès", ont-elles ajouté, en rappelant qu'il s'agissait de la pierre angulaire du partenariat stratégique franco-australien.

La sous-traitance australienne en question      

De fait, le groupe français Naval Group (ex-DCNS) a été choisi en 2016 pour assurer la conception et la construction de ces 12 sous-marins nouvelle génération, décrochant ainsi le "contrat du siècle" avec un montant colossal de 50 milliards de dollars.   

Ces sous-marins à propulsion conventionnelle vont être construits en Australie, avec une première livraison prévue en 2032. Le contrat doit créer 2.800 emplois dans ce pays et occuper parallèlement 500 personnes en France, essentiellement dans la partie conception.    

Le président de la...

Lire la suite sur BFM Business

A lire aussi