Publicité
La bourse est fermée
  • Dow Jones

    38 778,10
    +188,94 (+0,49 %)
     
  • Nasdaq

    17 857,02
    +168,14 (+0,95 %)
     
  • Nikkei 225

    38 102,44
    -712,12 (-1,83 %)
     
  • EUR/USD

    1,0734
    +0,0025 (+0,24 %)
     
  • HANG SENG

    17 936,12
    -5,66 (-0,03 %)
     
  • Bitcoin EUR

    62 002,09
    +70,64 (+0,11 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 388,09
    -0,07 (-0,01 %)
     
  • S&P 500

    5 473,23
    +41,63 (+0,77 %)
     

Contrat de mariage, bientôt une clause spéciale réseaux sociaux ?

En cas de divorce, vous craignez que votre ex se venge sur Internet ? Vous n’êtes pas la seule. En effet, aux Etats-Unis, de plus en plus de couples rédigent des contrats de mariage en incluant une clause spéciale réseaux sociaux. Le principe est simple : éviter le « revenge porn », ce type de vengeance qui consiste à publier, après la rupture, des photos dénudées de l’ex-épouse sur Instagram, Twitter et autres plateformes.

50 000$ par photos diffusées !

Grâce à cette clause, rapporte ABC News, les époux se protègent dans le cas où la noce tournerait court. Et si l’ex-époux ose diffuser une photo dénudée sur la Toile, la sanction est terrible : cinquante mille dollars la photo revancharde ! De quoi passer l’envie de se venger. Selon le site ABC News, environ 80% des avocats américains constatent un rôle des réseaux sociaux dans le divorce. L’e-réputation serait plus importante que le mariage ?

PUBLICITÉ


Retrouvez cet article sur ELLE.fr


Le foot plus fort que le porno pendant la Coupe du monde !
Undress Me, des inconnus se déshabillent pour la première fois et font le buzz
Je suis tombée amoureuse de ma jeune fille au pair
« Lovers Shirts » : le projet photo qui donne vie aux T-shirts des ex
Séduire avec un sac sur la tête, le nouveau speed-dating qui cartonne