Publicité
La bourse est fermée
  • CAC 40

    7 934,17
    +6,74 (+0,09 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 894,86
    +17,09 (+0,35 %)
     
  • Dow Jones

    39 087,38
    +90,99 (+0,23 %)
     
  • EUR/USD

    1,0839
    +0,0032 (+0,29 %)
     
  • Gold future

    2 091,60
    +36,90 (+1,80 %)
     
  • Bitcoin EUR

    57 333,73
    +285,48 (+0,50 %)
     
  • CMC Crypto 200

    885,54
    0,00 (0,00 %)
     
  • Pétrole WTI

    79,81
    +1,55 (+1,98 %)
     
  • DAX

    17 735,07
    +56,88 (+0,32 %)
     
  • FTSE 100

    7 682,50
    +52,48 (+0,69 %)
     
  • Nasdaq

    16 274,94
    +183,02 (+1,14 %)
     
  • S&P 500

    5 137,08
    +40,81 (+0,80 %)
     
  • Nikkei 225

    39 910,82
    +744,63 (+1,90 %)
     
  • HANG SENG

    16 589,44
    +78,00 (+0,47 %)
     
  • GBP/USD

    1,2655
    +0,0029 (+0,23 %)
     

Que contient le plan d’Emmanuel Macron pour réindustrialiser la France ?

Konstantin Z/Adobe Stock

Accélérer la réindustrialisation. C’est le nouveau combat du gouvernement français après le douloureux passage de la réforme des retraites. Jeudi 11 mai, Emmanuel Macron a présenté un vaste plan pour "assurer l’indépendance et la souveraineté de la France". Ces mesures s'inscriront dans le projet de loi "industrie verte" qui doit être présenté en Conseil des ministres le 16 mai. Parmi les piliers du programme : réformer les formations et promouvoir le développement de l’industrie décarbonée en France.

Réunis dans le Palais de l’Elysée, les dirigeants d’entreprises industrielles le savent bien : le recrutement représente l’un de leurs principaux défis. "Il faut casser les représentations", a encouragé Emmanuel Macron. Selon l'État, 60.000 postes sont déjà ouverts dans l'industrie. "Et nous aurons des centaines de milliers d’emplois qui vont apparaître dans la réindustrialisation", a estimé le président. Et l’exécutif veut mettre les grands moyens pour mieux orienter les jeunes vers les métiers de l’industrie. Le président a annoncé un plan de 700 millions d’euros "pour faire évoluer la carte des formation à tous niveaux de diplômes".

Emmanuel Macron a notamment jugé "fondamentale" la réforme du lycée professionnel qui concerne 600.000 élèves. "C'est l'une des plus grandes injustices. Parce que nous n'avons pas suffisamment adapté la carte des formations, un tiers des lycéens vont décrocher. Et pour ceux qui iront jusqu'au bac ou qui auront un diplôme du supérieur, seuls 40% auront (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

L'inflation en France dopée par les prix de l'essence et des services
Le FMI troque 1,8 milliard de dollars en échange de la lutte contre le terrorisme et l'adaptation au changement climatique avec le Sénégal
L'Allemagne achète pour 8,5 milliards de dollars d'hélicoptères militaires aux États-Unis
Les prix des industriels dans le collimateur du gouvernement, les tarifs du carburant ne baisseront pas tout de suite… Le flash éco du jour
Eau : dans le Sud, la consommation démesurée de propriétaires fortunés fait polémique