La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 570,19
    -52,40 (-0,79 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 130,84
    -39,03 (-0,94 %)
     
  • Dow Jones

    34 584,88
    -166,44 (-0,48 %)
     
  • EUR/USD

    1,1732
    -0,0040 (-0,34 %)
     
  • Gold future

    1 753,90
    -2,80 (-0,16 %)
     
  • BTC-EUR

    41 098,63
    -762,64 (-1,82 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 193,48
    -32,05 (-2,62 %)
     
  • Pétrole WTI

    71,96
    -0,65 (-0,90 %)
     
  • DAX

    15 490,17
    -161,58 (-1,03 %)
     
  • FTSE 100

    6 963,64
    -63,84 (-0,91 %)
     
  • Nasdaq

    15 043,97
    -137,96 (-0,91 %)
     
  • S&P 500

    4 432,99
    -40,76 (-0,91 %)
     
  • Nikkei 225

    30 500,05
    +176,71 (+0,58 %)
     
  • HANG SENG

    24 920,76
    +252,91 (+1,03 %)
     
  • GBP/USD

    1,3737
    -0,0059 (-0,43 %)
     

Contamination au plomb : pourquoi les pétroliers nous ont si longtemps empoisonnés

·2 min de lecture

La nocivité du plomb dans les carburants ne fait plus de doute aujourd’hui. Longtemps pourtant, elle ne pesa pas bien lourd face aux avantages de cet additif, qui fit accomplir des progrès fulgurants aux moteurs.

D’après l'ONU, quelque 1,2 million de morts prématurées sont évitées chaque année grâce à l'éradication des carburants plombés. Maintenant que l'Algérie n'en produit plus, c'est chose faite. Ce pays a finalement épuisé ses stocks en août, après que son Ministre de l’Énergie Mohamed Arkab ait annoncé le 22 juin dernier que tous les carburants au plomb seraient supprimés en station à compter du 1er juillet 2021. Selon ce ministère, il s’en écoulait encore 1,4 million de tonnes par an, soit près de 40 % de la consommation nationale de supercarburants.

Grâce au plomb, l’essence brûle mieux : les moteurs consomment moins, tout en étant plus puissants

Visiblement, les automobilistes algériens rechignent à changer leurs habitudes, quand bien même les moteurs des véhicules produits depuis le début des années 1990 sont, dans leur immense majorité, compatibles avec le super sans plomb. Cet attachement ne s’explique que partiellement par l’âge moyen du parc automobile algérien, dont la moitié était avouait plus de 20 ans en 2017 (source : Atlas-mag.net) : il manquait une volonté politique d’en finir avec cette résurgence du passé.

Lire aussi

L’histoire a retenu que c’est dans la ville de Dayton, dans l’État de l’Ohio, qu’est apparu en février 1923 le carburant pour automobiles enrichi de plomb tétraéthyle, un composé issu de la réaction d’un alliage sodium-plomb avec du chlorure d’éthyle. Son intérêt ? Une action antidétonante remarquable, qui empêche le mélange air-carburant de s’enflammer à un moment inopportun (phénomène de cliquetis et d’auto allumage) et améliore très nettement sa combustion. De quoi générer davantage de puissance et moins de polluants, pour une consommation moindre.

L’essence au plomb repousse les limites du cliquetis et protège les soupapes : taux de compression et rendement s’améliorent

C’est l’Américain Thomas Midgley Junior, ingénieur pour les laboratoires de la General Motors, qui a découvert en 1921 les propriétés inattendues du plomb tétraéthyl[...]

Lire la suite sur challenges.fr

L'essence au plomb n'est plus utilisée dans le mondeLes boîtiers superéthanol bientôt compatibles avec presque tous les véhicules essenceCes voitures hybrides compatibles avec l’éthanol E85 dès l’origineMalgré la pandémie, le coût de la voiture électrique à parité avec l’essence dès 2023 Interdiction des voitures essence, diesel: attention au coût politico-social explosif!

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles