La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 570,87
    -51,72 (-0,78 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 133,57
    -36,30 (-0,87 %)
     
  • Dow Jones

    34 552,69
    -198,63 (-0,57 %)
     
  • EUR/USD

    1,1738
    -0,0033 (-0,28 %)
     
  • Gold future

    1 754,10
    -2,60 (-0,15 %)
     
  • BTC-EUR

    40 492,69
    -787,54 (-1,91 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 207,40
    -18,13 (-1,48 %)
     
  • Pétrole WTI

    71,63
    -0,98 (-1,35 %)
     
  • DAX

    15 505,93
    -145,82 (-0,93 %)
     
  • FTSE 100

    6 965,75
    -61,73 (-0,88 %)
     
  • Nasdaq

    15 026,74
    -155,18 (-1,02 %)
     
  • S&P 500

    4 438,05
    -35,70 (-0,80 %)
     
  • Nikkei 225

    30 500,05
    +176,71 (+0,58 %)
     
  • HANG SENG

    24 920,76
    +252,91 (+1,03 %)
     
  • GBP/USD

    1,3757
    -0,0040 (-0,29 %)
     

Les constructeurs automobiles s'inquiètent d'un marché morose "qui ne repart pas"

·1 min de lecture

Le marché de l'automobile français "ne repart pas" en juillet. Les constructeurs automobiles annoncent une baisse des ventes de 32,81% par rapport à l'avant pandémie, en juillet 2019. Par rapport à juillet 2020, marqué par la reprise avec la réouverture des concessions automobiles, le marché est en baisse de 35,35% avec 115.713 immatriculations de voitures neuves particulières, selon un communiqué. "On est sur un marché qui ne repart pas", a déclaré François Roudier, de la Plateforme automobile (PFA) représentant les constructeurs français (anciennement CCFA). "Les Français gardent leur épargne ou la dépensent dans leur logement", avance-t-il comme explication.

Par ailleurs, il y a moins de voitures neuves sur le marché à cause de "la pénurie de composants", souligne-t-il, qui freine la production automobile depuis plusieurs mois. Sur les sept premiers mois de 2021, le marché des voitures neuves particulières est en baisse de 22,42% par rapport à 2019 avec 1.038.478 immatriculations.

>> A lire aussi - L'industrie automobile face à une pénurie de puces électroniques

"Nous pensons qu'il risque d'être difficile d'atteindre les 1,8 million de ventes cette année", prévoit François Roudier qui compare le niveau d'immatriculations 2021 "au début des années 70". "Ce sera la deuxième année où on ne parvient pas à atteindre les 2 millions de ventes", s'inquiète-t-il. L'an dernier, les immatriculations de voitures neuves en France étaient tombées à 1,65 million, contre 2,2 millions en 2019, (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Il changeait les plaques de sa voiture pour voler de l'essence
Un automobiliste sur quatre balance ses ordures par la fenêtre
Bonne nouvelle pour les deux-roues, flashée 33 fois par le même radar… le JT Auto
Essai de l'Alpine A110S, une sportive comme on les aime
Installé dès cette semaine sur les routes, pourquoi le radar urbain terrifie les automobilistes ?

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles