La bourse est fermée
  • CAC 40

    5 598,18
    +31,39 (+0,56 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 527,79
    +16,85 (+0,48 %)
     
  • Dow Jones

    29 910,37
    +37,90 (+0,13 %)
     
  • EUR/USD

    1,1970
    +0,0057 (+0,48 %)
     
  • Gold future

    1 781,90
    -23,60 (-1,31 %)
     
  • BTC-EUR

    14 183,88
    -94,49 (-0,66 %)
     
  • CMC Crypto 200

    333,27
    -4,23 (-1,25 %)
     
  • Pétrole WTI

    45,53
    -0,18 (-0,39 %)
     
  • DAX

    13 335,68
    +49,11 (+0,37 %)
     
  • FTSE 100

    6 367,58
    +4,65 (+0,07 %)
     
  • Nasdaq

    12 205,85
    +111,44 (+0,92 %)
     
  • S&P 500

    3 638,35
    +8,70 (+0,24 %)
     
  • Nikkei 225

    26 644,71
    +107,40 (+0,40 %)
     
  • HANG SENG

    26 894,68
    +75,23 (+0,28 %)
     
  • GBP/USD

    1,3314
    -0,0042 (-0,32 %)
     

Comment se constituer une retraite acceptable en moins de douze ans

·2 min de lecture

Hélène, 53 ans, dirige une équipe de 20 personnes dans une société de services informatiques. Avec son mari et ses deux filles, elle ne se prive aujourd'hui de rien : voyages, sorties, restaurants… Au décès de son père, elle a reçu 115 000 euros en héritage. Cela a déclenché une vague d'angoisse chez cette mère de famille qui veut financer les études de ses filles : l'une vise une école de commerce, l'autre souhaiterait étudier dans une université allemande. L'épargne d'Hélène est placée sans conviction, à 80 % sur le fonds en euros de son assurance-vie et sur des livrets. Pour assurer les études de ses filles et faire face à la chute de ses revenus à sa retraite, dans une douzaine d'années,Hélène doit donc réorganiser ses actifs.

Première étape, réduire à 30 000 euros son épargne de sécurité pour investir le reste et une partie de son héritage dans son PEA (plan d'épargne en actions). Au menu : 50 000 à 70 000 euros investis en PME en direct (avec en bonus une réduction d'impôt de 18 % du montant investi) et en crowdfunding immobilier (rendement visé : environ 8 % par an). Le tout dans le cadre du PEA, et donc avec une imposition légère à la sortie. Elle complétera par l'achat de 25 000 euros de green bonds, qui offrent un bon rendement.

Enfin, elle modifiera son assurance-vie (lire encadré page 76) et profitera de marchés bas pour basculer 80 % de son épargne en fonds responsables (réchauffement, éducation, vieillissement, mixité…).

Hélène et son mari vont également activer leur capacité d'endettement en empruntant jusqu'à 300 000 euros, qu'ils investiront dans l'immobilier. Les remboursements seront couverts par les loyers et un supplément d'épargne (950 euros par mois). L'effort d'épargne restera raisonnable, passant de 340 euros (le remboursement des crédits immobiliers initiaux) à 950 euros par mois.

Au final, dans douze ans, Hélène aura créé un supplément de revenu de 25 000 euros par an, et elle aura augmenté son patrimoine de plus de 850 000 euros. Elle peu[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi