La bourse est fermée

Consommation des ménages, investissements des entreprises... pourquoi l'Allemagne est entrée en récession

La baisse de la consommation des ménages et des investissements des entreprises ont fait plonger l'Allemagne dans la récession au premier trimestre 2020, en raison du coronavirus, selon l'institut Destatis, qui a détaillé lundi sa première estimation. Avec une chute de 2,2% de son PIB, la première économie de la zone euro connaît son "pire résultat" depuis la crise économique de 2008/2009 confirme Destatis. La période n'a pourtant été que très partiellement touchée par les mesures visant à endiguer la pandémie, qui ont débuté mi-mars.

La chute du PIB s'explique par la forte baisse de la consommation des ménages allemands, de 3,2% par rapport au trimestre précédent, tandis que les dépenses de consommation de l’État ont stagné à +0,2%. Côté investissements, les dépenses en biens d'équipement ont plongé de 6,9% sur un mois, sur fond de crise pour l'industrie allemande, dont l'activité a été fortement ralentie par la pandémie. Les exportations ont chuté de 3,1% sur un trimestre, tandis que les importations enregistrent une baisse de 1,6%. Seul le bâtiment enregistre une forte hausse de ses investissements, en hausse de 4,1% sur un mois, empêchant une plus forte baisse du PIB.

>> A lire - Allemagne : la chute de l’économie est pire que prévu !

L'Allemagne en récession

L'économie allemande entre d'ores et déjà en récession technique, après un premier recul de son PIB de 0,1% au quatrième trimestre 2019. Sur un an, le PIB recule de 2,3% en données corrigées des variations saisonnières, soit la plus forte baisse depuis le deuxième trimestre 2009, en pleine crise financière.

>> A lire aussi : L’industrie accuse un plongeon record en Allemagne

Comme l'ensemble des pays européens, l'économie allemande a subi un choc multiforme, puisque le confinement décrété face à la crise sanitaire a paralysé la production de nombreux secteurs, fortement ralenti les échanges et bridé la consommation. La pandémie devrait affecter bien plus violemment le deuxième trimestre, au plus fort des mesures de

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Macron se rendra dans une usine Valeo ce mardi pour présenter son plan automobile
Hydroxychloroquine : un avocat toulousain lance une action collective
Le très joli cadeau d’une cliente aux employés d’un supermarché Match
L’incroyable version luxe du Boeing 787
Renault : "pas de fermeture" pour le site de Flins, mais une "évolution de l'activité"