La bourse ferme dans 1 h 54 min
  • CAC 40

    6 691,29
    -5,67 (-0,08 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 953,00
    -3,53 (-0,09 %)
     
  • Dow Jones

    33 975,89
    +28,79 (+0,08 %)
     
  • EUR/USD

    1,0512
    +0,0014 (+0,14 %)
     
  • Gold future

    1 789,50
    +8,20 (+0,46 %)
     
  • BTC-EUR

    16 192,82
    -308,87 (-1,87 %)
     
  • CMC Crypto 200

    401,30
    -0,51 (-0,13 %)
     
  • Pétrole WTI

    76,43
    -0,50 (-0,65 %)
     
  • DAX

    14 420,37
    -27,24 (-0,19 %)
     
  • FTSE 100

    7 548,66
    -18,88 (-0,25 %)
     
  • Nasdaq

    11 205,43
    -34,51 (-0,31 %)
     
  • S&P 500

    3 997,09
    -1,75 (-0,04 %)
     
  • Nikkei 225

    27 885,87
    +65,47 (+0,24 %)
     
  • HANG SENG

    19 441,18
    -77,11 (-0,40 %)
     
  • GBP/USD

    1,2193
    -0,0001 (-0,01 %)
     

La Consigne GreenGo, c’est de réduire ses déchets !

« Le meilleur déchet, c’est celui qu’on ne produit pas. » Ce principe, qui a servi de base à la création de la start-up La Consigne GreenGo, a permis depuis 2018 d’éviter 900 000 emballages, soit 22 000 tonnes de déchets, comme le souligne Yasmine Dahmane, cofondatrice de la société, qui répond à nos questions.

Yasmine Dahmane, cofondatrice de La Consigne GreenGo. © La Consigne GreenGo
Yasmine Dahmane, cofondatrice de La Consigne GreenGo. © La Consigne GreenGo

Futura : Quelle est votre solution ?

La Consigne GreenGo a pour vocation d’éviter les tonnes de déchets d'emballages avec un modèle de réemploi sur mesure de contenants en verre pour la majorité. Nous proposons un accompagnement sur toute la chaîne de valeur, le sourcing d'emballages, leur traçabilité, le lavage, le mécanisme de collecte, le dispositif marketing pour maximiser le taux de retour. Nous avons plus de 180 clients : les acteurs de la restauration collective qui équipent les grands groupes de notre service, les plateformes de livraison, l’événementiel et plus de 75 chaînes et restaurants indépendants. En tout, cela représente plus de 70 000 utilisateurs !

Futura : Comment réussissez-vous à convaincre vos clients d’essayer de changer leurs habitudes avec un modèle certes vertueux mais un peu plus contraignant ?

Yasmine Dahmane : Les motivations de nos clients sont diverses, il y a ceux qui disposent d’une culture RSE forte, ceux avec une fibre écologique et ceux qui sont contraints par la loi AGEC (loi anti-gaspillage pour une économie circulaire). Il y a bien entendu une dimension rentabilité et adhésion des usagers à prendre en compte. C’est pour cette raison que nous leur proposons une traçabilité précise du contenant, à l’aide de QR Codes ou puces RFID, qui permet de visualiser l’état de leur stock et donc d’en optimiser la gestion et de s’assurer de la rentabilité économique. La donnée est essentielle quand on la possède, mais il faut la traiter pour améliorer le service en continu. En plus de cette couche technologique, il y a donc une dimension marketing importante...

> Lire la suite sur Futura