Marchés français ouverture 1 h 38 min
  • Dow Jones

    35 061,55
    +238,15 (+0,68 %)
     
  • Nasdaq

    14 836,99
    +152,39 (+1,04 %)
     
  • Nikkei 225

    27 840,05
    +292,05 (+1,06 %)
     
  • EUR/USD

    1,1784
    +0,0014 (+0,12 %)
     
  • HANG SENG

    26 447,06
    -874,92 (-3,20 %)
     
  • BTC-EUR

    32 545,99
    +3 126,12 (+10,63 %)
     
  • CMC Crypto 200

    918,82
    +125,08 (+15,76 %)
     
  • S&P 500

    4 411,79
    +44,31 (+1,01 %)
     

Conservateurs, libéraux, écolos... En Allemagne, une coalition complexe en vue pour succéder à Merkel

·2 min de lecture

L'Allemagne vote le 26 septembre et se prépare à l'après-Merkel. Armin Laschet, le conservateur, Olaf Scholz, le social-démocrate, Annalena Baerbock, l'écologiste: trois candidats sont en lice sans qu'aucun ne se détache. Qui pour diriger le prochain gouvernement? Avec quelle coalition? Les jeux sont ouverts.

Le 26 septembre 2021 marquera un tournant pour Berlin et pour l’Europe entière. L’Allemagne se prépare à des législatives, à l’issue desquelles tire sa révérence. Elle partira après seize années au pouvoir. C’est une des nombreuses raisons pour lesquelles ce vote est si crucial et unique. "Pour la première fois depuis la Seconde guerre mondiale, un chancelier en exercice ne se représente pas", remarque Jens Althoff, directeur du bureau parisien de la fondation politique Heinrich Böll. Autre singularité soulignée par le politologue : "Pour la première fois depuis douze ans, une vraie confrontation politique a lieu, car au cours des trois derniers mandats, Angela Merkel avait neutralisé la campagne, pratiquant sa désormais célèbre "stratégie de la démobilisation asymétrique". " Entendez une tactique, par laquelle elle s’appropriait les idées de ses adversaires, par exemple le mariage pour tous, pour mieux pousser leurs électeurs à s’abstenir ou à la rallier.

Cet été, il n’y a pas de poids lourd pour vampiriser le débat public. Personne ne profitera du "Amtsbonus" (la prime au sortant). "La seule certitude que nous ayons, c’est que tout est… incertain", observe Frank Baasner directeur de l’Institut franco-allemand de Ludwigsburg (DFI). Aucun des trois candidats à la chancellerie fédérale ne fait la course en tête dans les sondages, que ce soit le chrétien-démocrate (CDU), héritier de la chancelière, Armin Laschet (60 ans), le social-démocrate (SPD) et vice-chancelier Olaf Scholz (63 ans) ou la nouvelle venue et benjamine (40 ans), l’écologiste Annalena Baerbock. Si le premier, ex-journaliste et ex-député européen, et ministre président de la plus grande région du pays, , y compris dans son propre camp, il a été souvent sous-estimé et a un don du compromis, qui pourrait l’aider à former une coalition cet automne. Le second, qui a été un maire de Hambourg très aimé, est un pragmatique, le seul à avoir une expérience au gouvernement fédéral, puisqu’il y est ministre des [...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles