Marchés français ouverture 4 h
  • Dow Jones

    34 751,32
    -63,07 (-0,18 %)
     
  • Nasdaq

    15 181,92
    +20,39 (+0,13 %)
     
  • Nikkei 225

    30 485,11
    +161,77 (+0,53 %)
     
  • EUR/USD

    1,1772
    0,0000 (-0,00 %)
     
  • HANG SENG

    24 732,12
    +64,27 (+0,26 %)
     
  • BTC-EUR

    40 587,52
    -452,98 (-1,10 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 222,04
    -11,25 (-0,91 %)
     
  • S&P 500

    4 473,75
    -6,95 (-0,16 %)
     

Ces conseillers d’Etat qui pantouflent dans les cabinets d’avocats

·2 min de lecture

L’ancien ministre Jacques Toubon vient d’intégrer le cabinet américain Dentons, en profitant d’une passerelle dédiée aux anciens membres du Conseil d'Etat, qui est de plus en plus utilisée.

"Le droit n'est pas seulement votre outil, il doit être votre combat pour que nos concitoyens comprennent que le droit est, comme l’oxygène de l’air, indispensable à la vie." C’est sans doute au nom de cette maxime, prononcée lors de son discours de janvier 2019 comme parrain de la promotion de l’école française du barreau, que Jacques Toubon a décidé de devenir avocat, à 80 ans passés. Comme l’a révélé le Canard Enchaîné, l’ancien défenseur des droits a été recruté par le grand cabinet d’affaires américain Dentons.

L’ancien ministre intègre la longue liste des hommes politiques reconvertis dans le business du droit, à l’image de Bernard Cazeneuve, Michel Sapin ou encore Jean-François Copé, . Ephémère conseiller d’Etat, nommé au "tour extérieur" en 2002, l’ancien garde des Sceaux a pu profiter d’un décret qui dispense les anciens membres du Palais-Royal (et les magistrats de la Cour des comptes) de passer l’examen d’entrée dans la profession (CAPA) et qui leur permet d’enfiler directement la robe. Une passerelle de plus en plus utilisée par les hauts fonctionnaires.

Challenges a ainsi recensé près d’une trentaine de conseillers d’Etat, membres du corps, retraités ou ayant démissionné de la fonction publique, qui ont rejoint des cabinets d’avocats. Outre Toubon, on retrouve une autre ancienne ministre Noëlle Lenoir, l’ex-patron de la Ligue de football, Frédéric Thiriez, ou encore Frédéric Salat-Baroux, proche conseiller et gendre de Jacques Chirac. Comme le note l’universitaire Catherine Teitgen-Colly dans une étude sur le sujet, le pantouflage des conseillers d’Etat, , s’est tout de même développé significativement à partir des années 1980 et 1990. D’abord dans les grandes entreprises industrielles et la finance puis dans de nouveaux secteurs dont les cabinets d’avocats.

Une nouvelle charte de déontologie

Le phénomène a pris une telle ampleur que le Conseil d’Etat, a décidé de modifier sa charte de déontologie en 2017 pour encadrer davantage ces transferts. "Plus [...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles