La bourse est fermée
  • CAC 40

    7 097,21
    +1,22 (+0,02 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 178,01
    +4,03 (+0,10 %)
     
  • Dow Jones

    33 978,08
    +28,67 (+0,08 %)
     
  • EUR/USD

    1,0874
    -0,0018 (-0,16 %)
     
  • Gold future

    1 927,60
    -2,40 (-0,12 %)
     
  • BTC-EUR

    21 126,37
    -106,84 (-0,50 %)
     
  • CMC Crypto 200

    526,66
    +9,65 (+1,87 %)
     
  • Pétrole WTI

    79,38
    -1,63 (-2,01 %)
     
  • DAX

    15 150,03
    +17,18 (+0,11 %)
     
  • FTSE 100

    7 765,15
    +4,04 (+0,05 %)
     
  • Nasdaq

    11 621,71
    +109,30 (+0,95 %)
     
  • S&P 500

    4 070,56
    +10,13 (+0,25 %)
     
  • Nikkei 225

    27 382,56
    +19,81 (+0,07 %)
     
  • HANG SENG

    22 688,90
    +122,12 (+0,54 %)
     
  • GBP/USD

    1,2395
    -0,0012 (-0,10 %)
     

Connaissez-vous le dingo, seul canidé sauvage d’Australie ?

SF photo / Shutterstock

ANIMAUX - Les ancêtres du dingo ont été introduits en Australie il y a environ 4000 ans. Ils vivent maintenant à l’état sauvage sur tout le continent.

Si vous posez des questions sur le dingo, le plus grand prédateur d’Océanie, à un Australien, il y a de grandes chances pour qu’il n’en dise pas que du bien. Les dingos ont mauvaise réputation dans leur pays d’origine, particulièrement chez les fermiers. Toutefois, ils ont une histoire incroyablement riche et intéressante.

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

Une longue histoire

Si leur héritage est encore sujet à débat, il est communément accepté qu’ils sont arrivés avec des hommes d’Asie du Sud-Est il y a plus de 3500 ans et qu’ils sont devenus féraux après quelques siècles. Le dingo est une figure récurrente dans de nombreux contes et peintures rupestres aborigènes, où il est considéré comme un protecteur spirituel.

Les dingos sont bien adaptés à leur habitat avec leur poil court couleur sable et leurs longs membres. Ils n’ont pas d’ennemis naturels, trônant au sommet de la chaîne alimentaire. Mais leur tendance à s’attaquer au bétail a fait d’eux les boucs émissaires de nombreux fermiers mécontents, créant des rapports tendus entre les dingos et les hommes. Ils sont actuellement classés par l’UICN comme vulnérables, en partie car la population de dingos “purs” est en baisse à cause de l’hy(...) Lire la suite sur 20minutes