La bourse ferme dans 7 h 42 min
  • CAC 40

    6 821,64
    +33,85 (+0,50 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 070,20
    +15,84 (+0,39 %)
     
  • Dow Jones

    34 364,50
    +99,13 (+0,29 %)
     
  • EUR/USD

    1,1311
    -0,0019 (-0,17 %)
     
  • Gold future

    1 839,10
    -2,60 (-0,14 %)
     
  • BTC-EUR

    32 048,78
    +840,32 (+2,69 %)
     
  • CMC Crypto 200

    823,42
    +12,82 (+1,58 %)
     
  • Pétrole WTI

    83,81
    +0,50 (+0,60 %)
     
  • DAX

    15 049,18
    +38,05 (+0,25 %)
     
  • FTSE 100

    7 317,73
    +20,58 (+0,28 %)
     
  • Nasdaq

    13 855,13
    +86,21 (+0,63 %)
     
  • S&P 500

    4 410,13
    +12,19 (+0,28 %)
     
  • Nikkei 225

    27 131,34
    -457,03 (-1,66 %)
     
  • HANG SENG

    24 243,61
    -412,85 (-1,67 %)
     
  • GBP/USD

    1,3492
    +0,0001 (+0,01 %)
     

Congrès LR : que faut-il retenir du dernier débat avant le vote ?

·1 min de lecture

Après les paroles, les votes. Environ 150.000 adhérents des Républicains vont se prononcer dans les urnes jusqu'au 4 décembre, pour désigner le candidat qui défendra les couleurs du parti de droite à l'élection présidentielle. Des dizaines de milliers d'adhérents qui ont pu se faire un dernier avis, mardi soir, à l'occasion du quatrième et dernier débat retransmis sur France 2. Michel Barnier, Xavier Bertrand, Eric Ciotti, Philippe Juvin et Valérie Pécresse ont livré un nouveau débat respectueux, tout en marquant leurs différences et leurs désaccords.

>> Retrouvez la matinale du jour en replay et en podcast ici

Dans les conclusions, chacun a joué sa partition

Ces différences ont surtout été marquées lors des conclusions des candidats. Valérie Pécresse, présidente de la région Île-de-France, a mis en avant son programme "de franche rupture", là où Xavier Bertrand, son homologue à la tête de la région Hauts-de-France et toujours le mieux placé dans les sondages, promet qu'en cas de victoire, il remporterait la présidentielle de 2022. Michel Barnier, l'ancien négociateur du Brexit, a quant à lui rappelé sa fidélité au parti ainsi que son expérience en politique.

Plus à droite, Éric Ciotti a joué sa partition : baisse massive des impôts et tolérance zéro sur la sécurité et l'immigration. Et au-delà des thèmes déjà développés dans les précédents débats, les cinq candidats se sont positionnés sur d'autres thématiques. C'est ainsi que Philippe Juvin, également chef de service ...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles