La bourse est fermée
  • Dow Jones

    34 268,31
    -211,29 (-0,61 %)
     
  • Nasdaq

    14 114,94
    +45,52 (+0,32 %)
     
  • Nikkei 225

    29 161,80
    +213,07 (+0,74 %)
     
  • EUR/USD

    1,2123
    +0,0016 (+0,13 %)
     
  • HANG SENG

    28 842,13
    +103,23 (+0,36 %)
     
  • BTC-EUR

    32 618,43
    +1 566,68 (+5,05 %)
     
  • CMC Crypto 200

    987,01
    +18,17 (+1,88 %)
     
  • S&P 500

    4 238,59
    -8,85 (-0,21 %)
     

Congés payés : comment bénéficier de jours supplémentaires ?

·1 min de lecture

Tout salarié, qu’il travaille à temps plein ou à temps partiel, a droit à cinq semaines de congés payés par an. Cela correspond à 30 jours ouvrables (du lundi au samedi) ou 25 jours ouvrés (du lundi au vendredi). Il s’agit d’un minimum légal : des dispositions conventionnelles applicables à votre entreprise peuvent prévoir des jours de congés supplémentaires. Les cinq semaines de congés payés se décomposent en un congé principal, de quatre semaines maximum, et une cinquième semaine, qui ne doit pas être attenante au congé principal.

Vous devez obligatoirement prendre au minimum deux semaines consécutives (soit 12 jours ouvrables) durant la période légale des congés payés. Cette période est comprise entre le 1er mai et le 31 octobre, en l'absence d'accord d'entreprise ou de branche fixant une période plus large. Si vous souhaitez prendre plus de deux semaines de congés payés pendant cette période, votre congé peut être pris en plusieurs fois, avec votre accord. Toutefois, l’une des périodes de congés doit au moins être égale à deux semaines continues.

Le code du travail prévoit que votre employeur doit vous accorder des jours de congés supplémentaires dès lors que vous prenez une partie de votre congé principal de quatre semaines en dehors de la période légale des congés payés (du 1er mai au 31 octobre, en l'absence d'accord d'entreprise ou de branche fixant une période plus large).

Ainsi, si vous prenez entre trois et cinq jours ouvrables de congés en dehors de cette période, vous (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Ségur de la Santé : de nouvelles revalorisations salariales à venir
Mobilité interne : 5 conseils pour changer de job sans quitter votre entreprise
Après des mois de stabilité, le chômage a augmenté en avril
Peut-on estimer qu’un salarié parti sans donner de nouvelles est forcément démissionnaire ?
"Une entreprise, ce n’est pas une famille, c’est une équipe de sport"