La bourse ferme dans 16 min
  • CAC 40

    6 748,99
    -17,52 (-0,26 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 218,04
    -5,93 (-0,14 %)
     
  • Dow Jones

    35 678,68
    -78,20 (-0,22 %)
     
  • EUR/USD

    1,1600
    -0,0003 (-0,02 %)
     
  • Gold future

    1 795,00
    +1,60 (+0,09 %)
     
  • BTC-EUR

    51 195,05
    -2 627,94 (-4,88 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 426,11
    -48,22 (-3,27 %)
     
  • Pétrole WTI

    83,52
    -1,13 (-1,33 %)
     
  • DAX

    15 705,81
    -51,25 (-0,33 %)
     
  • FTSE 100

    7 253,80
    -23,82 (-0,33 %)
     
  • Nasdaq

    15 313,82
    +78,10 (+0,51 %)
     
  • S&P 500

    4 576,99
    +2,20 (+0,05 %)
     
  • Nikkei 225

    29 098,24
    -7,77 (-0,03 %)
     
  • HANG SENG

    25 628,74
    -409,53 (-1,57 %)
     
  • GBP/USD

    1,3727
    -0,0036 (-0,26 %)
     

Congé parental: Volvo câline les futurs parents pour mieux les recruter

·2 min de lecture

Difficile pour les jeunes ingénieurs de se mettre au service d’une industrie automobile qui ne les fait pas rêver. Soucieux d’attirer de nouveaux talents, le suédois Volvo leur promet 24 semaines de congé de maternité et de paternité, payées à 80 % du salaire. Et ça marche.

C’est peu de dire que les géants du numérique ont plus de facilités pour recruter au sortir des écoles d’ingénieur que les constructeurs d’automobiles. Ces derniers ont pourtant un besoin urgent de nouveaux talents pour assurer leur mutation vers la voiture électrique, connectée et — bientôt — autonome.

En ce domaine comme dans d’autres, Tesla mène la danse. Mais si le constructeur américain est celui qui recrute le plus, c’est parce ses besoins en ingénieurs et informaticiens se doublent d'un défaut de main d’œuvre. “Tesla met les bouchées doubles pour augmenter sa capacité de production”, souligne David Leggett, analyste chez GlobalData, “alors que les constructeurs établis doivent au contraire composer avec une surcapacité. Laquelle risque de s’accentuer avec leur conversion à la voiture électrique, dont l’assemblage requiert moins de main-d'œuvre.”

L’automobile ne fait pas rêver les jeunes ingénieurs

En revanche, les besoins en ingénieurs spécialistes du numérique sont immenses chez tous les constructeurs. Ce n’est pas un hasard si le Groupe Volkswagen — qui ambitionne de combler son retard sur Tesla en concevant ses propres logiciels — s’est décidé à fonder une division à part, baptisée Car.Software. Organisée à la manière des centres d’excellence de la recherche en matière d’intelligence artificielle, Car.Software espère séduire quelque 10.000 développeurs (dont la moitié en Europe) d’ici 2025. Une gageure.

Toutes proportions gardées en effet, faire le choix de l’industrie auto équivaut pour nos arrière-grands-parents à préférer la vapeur déjà centenaire au secteur de l’aéronautique naissante : la bagnole a toutes les allures d’un combat d’arrière-garde. Voilà pourquoi, dès l’automne 2019, le Groupe Volkswagen lançait une campagne internationale de recrutement tous azimuts autour du slogan : “Hello Possible”. Le public visé va de l’élève ingénieur au fanatique de jeux vidéo, qu’il soit homme ou femme, Européen ou pas. “Le message est simple”, explique Andr[...]

Lire la suite sur challenges.fr

"1.000 premiers jours": un rapport préconise un congé paternité de 9 semainesComment eBay agit en faveur de l'égalité hommes-femmesNestlé étend le congé parental aux parents d'enfants nés par PMA et GPACongé paternité: l'Assemblée nationale vote le passage à 28 joursPour un congé parental payé pendant un an, allez chez Netflix

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles