Marchés français ouverture 1 h 40 min
  • Dow Jones

    31 261,90
    +8,80 (+0,03 %)
     
  • Nasdaq

    11 354,62
    -33,88 (-0,30 %)
     
  • Nikkei 225

    26 891,31
    +152,28 (+0,57 %)
     
  • EUR/USD

    1,0592
    +0,0030 (+0,29 %)
     
  • HANG SENG

    20 311,57
    -405,67 (-1,96 %)
     
  • BTC-EUR

    28 456,81
    +561,17 (+2,01 %)
     
  • CMC Crypto 200

    673,45
    +0,08 (+0,01 %)
     
  • S&P 500

    3 901,36
    +0,57 (+0,01 %)
     

Le congé menstruel peut-il se démocratiser en France?

Depuis le 8 mars, les salariées d'une menuiserie de Toulouse peuvent poser un jour de congé par mois pour mieux vivre l'inconfort de leurs règles. La semaine prochaine, l'Espagne pourrait être le premier pays d'Europe autorisant un congé menstruel aux femmes souffrant de règles douloureuses et invalidantes.

"60 à 70% des femmes souffrent de règles douloureuses", explique Elise Thiébaut, journaliste et autrice de Ceci est mon sang: Petite histoire des règles, de celles qui les ont et ceux qui les font. Ces douleurs, qui apparaissent tous les 28 jours, peuvent rendre difficile le travail pour celles qui en souffrent. C'est pourquoi, après plusieurs pays à travers le monde, l'Espagne devrait signer une loi instaurant un congé menstruel. Le projet de loi espagnol devrait accorder jusqu'à 5 jours de congés par mois aux femmes souffrant . Il serait alors le premier pays en Europe à adopter un tel texte. En France, seules quelques entreprises ont mis en place un congé-règles. Pour l'autrice féministe, le congé menstruel est une "marque de considération."

Congé discriminant?

La dernière entreprise française à avoir mis en place ce congé menstruel est Louis, . Depuis le 8 mars, les employées de cette société ont désormais le droit de poser un jour par mois pour souffler pendant leurs règles. Sans perte de salaire, ni justificatif médical. "Le problème avec cette notion de congé menstruel, c'est que les personnes qui ne sont pas concernées vont estimer qu'il est injuste", estime Elise Thiébaut. "Après la Première Guerre mondiale, les douaniers hommes ont profité jusqu'en 2004 du congé menstruel qui avait été mis en place pour soulager les femmes qui les ont remplacés durant le conflit." Pour Camille Smadja, avocate spécialisée en droit du travail au sein du cabinet DJS Avocats, les polémiques peuvent être évitées en mettant en place ces congés après un dialogue entre les employeurs et les syndicats: "Est-ce vraiment pertinent de mettre en place ce congé entreprise par entreprise, se demande-t-elle. La décision passera mieux auprès des employés et des employeurs si elle intervient en CSE ou dans un accord de branche."

L'avocate s'inquiète également des potentielles justifications demandées par l'employeur. "Les règles douloureuses n'étant pas régulières pour toutes les femmes,[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles