La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 515,75
    +105,17 (+1,64 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 808,86
    +68,55 (+1,83 %)
     
  • Dow Jones

    33 212,96
    +575,77 (+1,76 %)
     
  • EUR/USD

    1,0739
    +0,0006 (+0,05 %)
     
  • Gold future

    1 857,30
    +3,40 (+0,18 %)
     
  • BTC-EUR

    26 881,89
    -44,18 (-0,16 %)
     
  • CMC Crypto 200

    625,79
    -3,71 (-0,59 %)
     
  • Pétrole WTI

    115,07
    +0,98 (+0,86 %)
     
  • DAX

    14 462,19
    +230,90 (+1,62 %)
     
  • FTSE 100

    7 585,46
    +20,54 (+0,27 %)
     
  • Nasdaq

    12 131,13
    +390,48 (+3,33 %)
     
  • S&P 500

    4 158,24
    +100,40 (+2,47 %)
     
  • Nikkei 225

    26 781,68
    +176,84 (+0,66 %)
     
  • HANG SENG

    20 697,36
    +581,16 (+2,89 %)
     
  • GBP/USD

    1,2631
    +0,0025 (+0,20 %)
     

Congé enfant malade: comment ça marche?

·2 min de lecture

PRATIQUE - Le Code du travail prévoit trois jours de congé par an à tout salarié qui doit s'occuper d'un enfant malade, mais les conventions collectives sont souvent plus favorables.

Tout salarié a droit à un congé pour s'occuper d'un enfant malade ou accidenté. Mais sa durée n'excède pas trois jours par an dans le cas général. Certaines conventions collectives sont plus favorables, mais cela dépend des accords. Si vous avez épuisé vos journées autorisées, vous pouvez avoir recours à d'autres dispositifs, comme le congé de présence parentale ou encore la prolongation d'. Découvrez comment prendre du temps pour vous occuper d'un enfant malade.

Quelle est la procédure pour bénéficier de ce congé?

Le Code du travail prévoit trois jours de congé non rémunéré par an pour tout salarié qui a un enfant malade de moins de 16 ans () dont il a la charge "effective et permanente". Pour en bénéficier, vous devez fournir un certificat médical attestant de la maladie ou de l'accident de votre enfant à votre employeur le plus rapidement possible. Vous n'avez pas besoin de son autorisation pour vous absenter puisque c'est un congé de droit, vous êtes seulement tenu de l'en informer.

Vous n'avez aucune condition, comme un certain type de contrat (CDI, CDD, intérim) ou une durée d'ancienneté, à remplir. Vous pouvez même prendre ce congé si vous êtes en période d'essai. La seule raison que peut invoquer votre employeur pour s'y opposer est que vous avez déjà épuisé le nombre de jours prévus.

Si votre enfant a moins d'un an, vous avez droit à cinq jours d'absence par an. Au-delà de cet âge et jusqu'à ses 16 ans, le Code du travail accorde trois jours. En revanche, si vous avez au moins trois enfants à charge de moins de 16 ans, vous avez droit à cinq jours. Certaines conventions collectives sont plus favorables, consultez ces documents pour plus d'informations.

Quels sont les autres dispositifs existants?

Une fois que vous avez épuisé le nombre de jours auxquels vous avez droit, vous pouvez poser un jour de congé ou une RTT si votre employeur vous l'accorde au dernier moment, ou encore prendre un congé sans solde.

Mais il existe d'autres dispositifs si votre enfant [...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles