La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 965,88
    -57,92 (-0,82 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 136,91
    -48,06 (-1,15 %)
     
  • Dow Jones

    34 725,47
    +564,69 (+1,65 %)
     
  • EUR/USD

    1,1152
    +0,0005 (+0,04 %)
     
  • Gold future

    1 792,30
    -2,70 (-0,15 %)
     
  • BTC-EUR

    33 871,59
    +817,26 (+2,47 %)
     
  • CMC Crypto 200

    863,83
    +21,37 (+2,54 %)
     
  • Pétrole WTI

    87,29
    +0,68 (+0,79 %)
     
  • DAX

    15 318,95
    -205,32 (-1,32 %)
     
  • FTSE 100

    7 466,07
    -88,24 (-1,17 %)
     
  • Nasdaq

    13 770,57
    +417,79 (+3,13 %)
     
  • S&P 500

    4 431,85
    +105,34 (+2,43 %)
     
  • Nikkei 225

    26 717,34
    +547,04 (+2,09 %)
     
  • HANG SENG

    23 550,08
    -256,92 (-1,08 %)
     
  • GBP/USD

    1,3401
    +0,0019 (+0,14 %)
     

Conflit en Ukraine : une cyberattaque pourrait paralysée le pays

·2 min de lecture

En Ukraine, entre 2015 et 2016, une vague de 6.500 cyberattaques contre les institutions et les infrastructures paralysait douze centrales électriques du pays. À Ivano-Frankivs’k, à l’ouest du pays, une attaque de la centrale électrique de Prykkarpatya Oblenergo avait ainsi privé de courant 250.000 usagers durant six heures. Futura s’était rendu sur place et un ingénieur avait montré les vidéos qu’il avait filmées avec son téléphone.

Sur les écrans de contrôle, on pouvait voir les pirates en pleine action en train de prendre le contrôle total des installations. Impossible de reprendre la main ! Comme les installations électriques mixaient des technologie soviétiques et modernes, les techniciens avaient pu redémarrer localement les points de livraison du courant. L’attaque avait été bien préparée et les hackers avaient attendu la période des vacances pour mener leur action.

Couper le courant en s'attaquant aux points de distribution d'énergie, c’est éteindre toutes les communications et paralyser un pays entièrement. Ce scénario serait possible en France et même sans doute plus dangereux encore. Pas besoin de pirater les centrales nucléaires pour y parvenir. Sans électricité, toute la vie s’arrête et les supermarchés qui fonctionnent à flux tendus ne tiendraient pas plus de 48 heures. Une catastrophe pire qu’une guerre physique !

Alors que la tension monte d’un cran entre les membres de l’Otan et la Russie au sujet de la zone du Donbass, l’Ukraine craint justement qu’une vague de cyberattaques contre ses systèmes électriques ne se prépare. Il faut souligner que la cyberguerre russe menée contre l'Ukraine ne s'est jamais arrêtée même si, comme celle des tranchées de la ligne de front, elle restait de faible intensité. Mais, selon les renseignements américains, elle s’intensifie depuis le mois dernier, en même temps que l’accumulation de troupes russes près de la frontière à l’Est du pays.

Salle de commandes de la centrale électrique de Prykkarpatya Oblenergo. Celle-ci...
Salle de commandes de la centrale électrique de Prykkarpatya Oblenergo. Celle-ci...

> Lire la suite sur Futura

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles