La bourse ferme dans 1 h 56 min
  • CAC 40

    5 886,56
    -144,92 (-2,40 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 435,20
    -79,12 (-2,25 %)
     
  • Dow Jones

    30 604,71
    -424,60 (-1,37 %)
     
  • EUR/USD

    1,0422
    -0,0022 (-0,21 %)
     
  • Gold future

    1 818,50
    +1,00 (+0,06 %)
     
  • BTC-EUR

    18 398,92
    -1 019,14 (-5,25 %)
     
  • CMC Crypto 200

    410,61
    -20,86 (-4,83 %)
     
  • Pétrole WTI

    108,65
    -1,13 (-1,03 %)
     
  • DAX

    12 694,79
    -308,56 (-2,37 %)
     
  • FTSE 100

    7 154,53
    -157,79 (-2,16 %)
     
  • Nasdaq

    11 041,42
    -136,47 (-1,22 %)
     
  • S&P 500

    3 774,99
    -43,84 (-1,15 %)
     
  • Nikkei 225

    26 393,04
    -411,56 (-1,54 %)
     
  • HANG SENG

    21 859,79
    -137,10 (-0,62 %)
     
  • GBP/USD

    1,2159
    +0,0037 (+0,30 %)
     

Conflit Airbus-Qatar Airways : l'A350 n'a aucun problème de sécurité, selon l'AESA

Le bras de fer qui oppose Airbus à Qatar Airways vient de tourner à l'avantage de l'avionneur européen. En effet, comme le rapporte Reuters, l’Agence européenne pour la sécurité aérienne (AESA) a déclaré, mardi 14 juin, n'avoir trouvé aucune preuve que la peinture ou l'érosion représentait un problème de sécurité sur les A350. "Nous avons inspecté l’avion. Nous n’avons vu aucun dommage qui pourrait impliquer des problèmes de sécurité", a ainsi indiqué Patrick Ky, directeur exécutif de l'AESA, en marge d’une conférence sur la sécurité aérienne à Washington.

Depuis plusieurs mois, Qatar Airways est en conflit avec Airbus, l'accusant de défauts de conception sur les A350. La compagnie aérienne basée à Doha pointe une dégradation des peintures et l’érosion d’une couche de protection sur ses appareils.

Comme le rappelle BFMTV, en juin 2020 la compagnie avait annoncé l'immobilisation de 23 de ses A350 en raison de "fissures, dont certaines graves, en particulier autour des fenêtres, une exposition de la protection contre la foudre et des dommages à la protection contre la foudre". Fin mars, Qatar Airways affirmait que ces défauts de conception pouvaient être à l'origine d'un incendie des réservoirs de kérosène et donc poser de gros problèmes de sécurité.

Ce que réfute totalement Airbus, avançant qu'il s'agit seulement d'un problème "cosmétique". "Les résultats concernant la peinture de surface ont été soigneusement évalués par Airbus et confirmés par l'Agence européenne de la sécurité (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

EDF risque de ne "pas passer le cap de la fin d'année", alerte le CSE central
Dell Vostro : une entrée de gamme qui a tout d’une grande
Emirates à la recherche d’hôtesses de l’air et de stewards français
Le CAC 40 rebondit grâce à la Chine, la BCE, la Fed et les taux surveillés de près
Back Market : fausses promos, frais de service... L'UFC-Que Choisir porte plainte

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles