La bourse ferme dans 6 h 38 min
  • CAC 40

    6 247,61
    +13,47 (+0,22 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 003,83
    +10,40 (+0,26 %)
     
  • Dow Jones

    34 035,99
    +305,10 (+0,90 %)
     
  • EUR/USD

    1,1982
    +0,0006 (+0,05 %)
     
  • Gold future

    1 766,20
    -0,60 (-0,03 %)
     
  • BTC-EUR

    51 354,41
    -1 597,12 (-3,02 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 367,80
    -13,15 (-0,95 %)
     
  • Pétrole WTI

    63,66
    +0,20 (+0,32 %)
     
  • DAX

    15 353,25
    +97,92 (+0,64 %)
     
  • FTSE 100

    7 013,60
    +30,10 (+0,43 %)
     
  • Nasdaq

    14 038,76
    +180,92 (+1,31 %)
     
  • S&P 500

    4 170,42
    +45,76 (+1,11 %)
     
  • Nikkei 225

    29 683,37
    +40,68 (+0,14 %)
     
  • HANG SENG

    28 969,71
    +176,57 (+0,61 %)
     
  • GBP/USD

    1,3749
    -0,0035 (-0,26 %)
     

Confiner certaines régions face au Covid, une solution inefficace ?

·2 min de lecture

La mise en place de confinements locaux dans les territoires les plus touchées par le Covid-19, hypothèse envisagée par certains élus, n'aurait qu'un impact limité sur la circulation du virus selon plusieurs épidémiologistes. Il apparait notamment compliqué d'isoler totalement certaines régions du reste de l'Hexagone.

Le gouvernement demande aux élus locaux de 20 départements, en "surveillance renforcée", de proposer de nouvelles mesures sanitaires pour freiner la progression inquiétante de l’épidémie de Covid-19 sur ces territoires. Un point d’étape doit être réalisé d'ici une semaine. L’hypothèse de confinements locaux est donc sur la table. La mairie de Paris évoquait notamment jeudi soir la possibilité d’un confinement de trois semaines dans la capitale, mais ce type de mesure laisse sceptique certains scientifiques, notamment en raison du manque d’études sur le sujet.

À l'échelle d'une ville, cela n'a pas d'intérêt, explique sur Europe 1 le professeur Gilles Pialoux, chef du service des maladies infectieuses et tropicales de l'hôpital Tenon à Paris. Il estime qu'il faut voir plus large. "Je ne sais pas si trois semaines suffiront puisque cela dépendra du niveau auquel cette décision sera prise, régionalement ou nationalement. Paris n'existe pas au niveau de la circulation du virus, (…) globalement l’incidence concerne toute l'Ile-de-France", relève-t-il. "Les frontières entre départements sont très poreuses. Je pense qu'il faut plutôt avoir une réflexion à l’échelle régionale qu'au niveau de la ville", ajoute Gilles Pialoux.

>> EN DIRECT - Coronavirus : suivez l'évolution de la situation vendredi 26 février

Le reconfinement total, une solution "inexorable"

Mais peut-on établir un cordon sanitaire entre une région et le reste du territoire ? "Quand il s'agit d'une île, comme la N...

Lire la suite sur Europe1

Ce contenu peut également vous intéresser :