La bourse est fermée

Confinement : pouvez-vous faire venir un plombier ou un électricien à la maison ?

La France rentre doucement en quarantaine. Ce lundi, le président de la République a durci les règles de confinement, face à la propagation du coronavirus. Il a appelé les Français à "réduire [leurs] déplacements et [leurs] contacts au strict nécessaire", et ce pour "15 jours au moins", à compter de ce mardi 17 mars à midi. Certains professionnels pourront toutefois continuer d’exercer leur activité. Un arrêté est d’ailleurs venu préciser les commerces qui peuvent continuer d’accueillir du public, comme les commerces d’alimentation générale ou spécialisée, les tabacs, les stations services ou encore les commerces de détail d’ordinateurs ou de matériels de télécommunication. Mais qu’en est-il des artisans se déplaçant à domicile des particuliers, tels que les plombiers, électriciens ou dépanneurs chauffagistes ?

A l’heure où nous écrivons ces lignes, les consignes semblent encore un peu floues. Hier encore, le gouvernement appelait à maintenir l’activité. “Les chantiers doivent continuer et les distributeurs négoce de matériaux peuvent servir et livrer nos artisans et entrepreneurs”, déclarait ce lundi Jacques Chanut, le président de la Fédération Française du Bâtiment, suite à une réunion avec le ministre de l’Economie Bruno le Maire et la secrétaire d’Etat Agnès Pannier-Runacher. Pour autant, les consignes pourraient rapidement évoluer. “La situation est tout de même bizarre : on nous dit qu’il faut limiter les contacts à 5 personnes par jour maximum, mais dans le même temps, on maintient les chantiers, même à domicile”, tempête Patrick Liebus, le président de la Capeb, le syndicat professionnel des petits artisans du bâtiment. Le problème étant qu’en cas de contamination d’un salarié sur un chantier maintenu, c’est l’employeur qui sera tenu seul responsable.

Une fiche spécifique pour travaux d’urgence

Aussi, dans l’attente de précisions sur la mise en oeuvre de certaines des mesures annoncées, le président de la Capeb plaide-t-il pour un arrêt total des chantiers, sauf

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Banques : “du crédit pour toutes” les entreprises, promet le président de la fédération
La téléconsultation sera désormais remboursée à 100%
Davidson Consuting, Bureau Veritas… les employeurs préférés de l’ingénierie
Renault et PSA Peugeot Citroën ont perdu des parts de marché en février
La séance de Bourse : tout ce qu’il faut savoir aujourd’hui