Marchés français ouverture 41 min
  • Dow Jones

    29 872,47
    -173,77 (-0,58 %)
     
  • Nasdaq

    12 094,40
    +57,62 (+0,48 %)
     
  • Nikkei 225

    26 537,31
    +240,45 (+0,91 %)
     
  • EUR/USD

    1,1935
    +0,0016 (+0,13 %)
     
  • HANG SENG

    26 731,14
    +61,39 (+0,23 %)
     
  • BTC-EUR

    14 928,92
    -158,64 (-1,05 %)
     
  • CMC Crypto 200

    347,48
    -23,04 (-6,22 %)
     
  • S&P 500

    3 629,65
    -5,76 (-0,16 %)
     

Confinement et commerces : pourquoi le Black Friday est reporté d'une semaine

·1 min de lecture

Il est décalé d'une semaine. Le ministre de l'Economie, Bruno Le Maire, l'a confirmé vendredi après-midi. La grande distribution, le commerce et le commerce en ligne ont accepté de décaler d'une semaine le Black Friday prévu le 27 novembre, "sous réserve d'une réouverture des commerces d'ici là", ont-ils annoncé dans un communiqué commun avec le ministère de l'Economie. Soit le 4 décembre. "Cet accord unanime a été conclu en vue de permettre une réouverture prochaine des commerces dans des conditions de sécurité sanitaire maximale", expliquent les signataires, à l'issue d'une réunion sur le sujet à Bercy.

Un changement pour une concurrence raisonnée. Si la date n'avait pas évolué, le Black Friday aurait eu lieu le 27 novembre et les magasins physiques dits non essentiels, déjà fortement impactés par la crise sanitaire, n'auraient pu y prendre part. D'où la mention clairement affichée dans le communiqué commun : "Sous réserve d'une réouverture des commerces d'ici là." D'ici le 4 décembre donc. Selon une étude de l'assureur-crédit Euler Hermes, le manque à gagner de ces commerces non essentiels pourrait atteindre 4,4 milliards d'euros pour le seul mois d...


Lire la suite sur LeJDD