Marchés français ouverture 4 h 50 min
  • Dow Jones

    30 046,24
    +454,97 (+1,54 %)
     
  • Nasdaq

    12 036,79
    +156,15 (+1,31 %)
     
  • Nikkei 225

    26 581,98
    +416,39 (+1,59 %)
     
  • EUR/USD

    1,1909
    +0,0013 (+0,11 %)
     
  • HANG SENG

    26 890,86
    +302,66 (+1,14 %)
     
  • BTC-EUR

    15 917,77
    -109,20 (-0,68 %)
     
  • CMC Crypto 200

    375,68
    +5,92 (+1,60 %)
     
  • S&P 500

    3 635,41
    +57,82 (+1,62 %)
     

Confinement : y aura-t-il des sapins pour Noël ?

Par Thibaut Déléaz
·1 min de lecture
Les producteurs de sapins de Noël sont inquiets de ne pas pouvoir les vendre à cause du confinement. (Photo d'illustration)
Les producteurs de sapins de Noël sont inquiets de ne pas pouvoir les vendre à cause du confinement. (Photo d'illustration)

La pandémie de Covid-19 aura-t-elle la peau du sapin de Noël ? À une quarantaine de jours de l'arrivée du Père Noël, c'est le symbole même des fêtes de fin d'année qui pourrait ne jamais arriver dans le salon des Français. La faute au confinement, et au décret pris par le gouvernement après la fronde des libraires et des petits commerçants, interdisant la vente des « produits non essentiels » dans les commerces restés ouverts.

Chez les professionnels, qui font 100 % de leur chiffre d'affaires à Noël, c'est l'inquiétude qui prime. Il faut dire que le marché est gigantesque : chaque année, les Français achètent six millions de sapins naturels, dont 80 % sont produits dans l'Hexagone. Et le temps presse : après environ 10 ans de croissance, dont six dans les champs du producteur, les sapins doivent être coupés dès le début du mois de novembre pour être livrés à temps pour Noël chez les revendeurs.

Lire aussi Du Morvan à nos salons, la longue vie d'un sapin de Noël

Un décret qui tarde

« Nous, on n'a pas attendu, on a commencé à couper », explique au Point Frédéric Naudet, patron des pépinières Naudet dans le Morvan et président de l'association française du sapin de Noël naturel (AFSNN), rappelant que « les frais de personnel et de matériel étaient déjà engagés » au moment où le confinement a été décidé. Dès l'annonce des nouvelles restrictions, les professionnels ont d'ailleurs alerté le gouvernement pour l'appeler à lever au plus vite l'incertitude qui pèse sur [...] Lire la suite