La bourse est fermée

Les chefs d'entreprise jugent que l'Etat ne donne pas assez de moyens à la justice

1 / 2

Les chefs d'entreprise jugent que l'Etat ne donne pas assez de moyens à la justice

Quelle perception les dirigeants ont-ils de la justice française? Dans une enquête réalisée de concert par le Club des juristes, l'institut Montaigne et Kantar, il ressort que près de huit chefs d'entreprise sur dix (78%) ont foi en la justice française.

>>> Téléchargez l’application BFM Business pour ne rien rater de l’actualité économique et financière

Entre doute, confiance et influences

Dans le détail, sur 1000 entreprises sondées (dont 20% emploient plus de 200 collaborateurs), l'enquête révèle que 86% de leurs dirigeants ont aujourd'hui confiance dans l'inspection du travail, 82% dans l'administration fiscale, 78% dans la justice et même 76% dans les élus locaux. Et les tribunaux administratifs, commerciaux et civils sont considérées comme "équitables" par près de trois dirigeants sur quatre.

Ceux qui ont eu affaire à la justice au cours des cinq dernières années sont néanmoins plus critiques. La moitié d'entre eux estime que les décisions sont influencées par des considérations extérieures. La justice pouvant, selon les patrons interrogés, se révéler "injuste", ou "corrompue" parce qu'influencée par la politique (30% des dirigeants interrogés le pensent), par les médias (11%), ou encore par des considérations économiques (11%).

Primeur à la justice prud'hommale

Dans l'absolu, les dirigeants d'entreprises ne contestent pas l'expertise des magistrats mais l'efficacité du système judiciaire et son...

Lire la suite sur BFM Business

A lire aussi